Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 19:07

2477227633_ef625d90bb.jpgPour certaines femmes et encore beaucoup de jeunes filles, leur corps a encore de nombreuses zones inconnues. L’hymen en fait partie et rencontre certains tabous. Preuve de virginité pour certains, il n’a aucune fonction physiologique et son anatomie connaît de nombreuses variantes.

L’hymen est une membrane muqueuse plus ou moins importante (selon la femme) fermant plus ou moins l’entrée du vagin, juste derrière les petites lèvres. Mais en générale, cette fermeture n’est pas totale.

Différentes morphologies

Situé environ à 1 ou 2 centimètres à l’entrée du vagin, l’hymen n’est qu’une petite membrane, faite généralement de 2 parties. Mais il existe en fait plusieurs anatomies où l’ouverture varie, voir même est inexistante. Dans sa forme la plus générale, l’hymen est ouvert, car anatomiquement, si il était fermé, les menstruations ne pourraient pas s’écouler.

La forme la plus courante de l’hymen est l’hymen annulaire qui a une ouverture centrale. Mais on trouve aussi l’hymen semi-lunaire (l’ouverture est contre la paroi vaginale), l’hymen labié (qui a une fente horizontale ou verticale très mince), l’hymen bridé (qui est traversé d’une bande de peau résistante), l’hymen criblé (qui est percé de plusieurs petites ouvertures), l’hymen en carène,… Dans certains cas, souvent diagnostiqués à la naissance, l’hymen peut être totalement clos, ou très résistant et épais (ce qui entraîne pour certaines une douleur très importante lors de la relation sexuelle). Dans ces deux cas, une incision ou excision peut être faite chez son gynécologue (l’intervention est une hyménotomie).

Lors de son ouverture (naturellement), l’hymen est généralement déchiré en plusieurs lambeaux (appelés caroncules hyménaux qui cicatrisent par la suite), mais il peut aussi se dilater sans se déchirer. Et dans certains cas, il peut ne pas s’ouvrir si il est trop rigide.

La rupture hyménale

La première relation sexuelle pour une femme entraîne, dans la plus part des cas, une rupture hyménale (ou défloration) si celle-ci n’a jamais eu lieu. Car l’hymen ne rompt pas forcément avec un rapport sexuel. De forme et de résistance variable selon les femmes, il peut être déchiré durant son enfance lors d’activités physiques (gymnastique, danse, vélo,..) ou de divers traumatismes (comme une chute).

Lors de la relation sexuelle, lorsque l'ouverture de l'hymen est trop petite, elle s'élargit en se déchirant. Cela peut provoquer une douleur et un saignement. Mais, certaines filles vierges n'ont pas mal et ne saignent pas, car la membrane est déjà suffisamment perforée, ou elle est très élastique et se distend sans problème.

Lors des premiers rapports sexuels, l’hymen persiste sous forme de lambeaux entourant l’orifice vaginal. Ces lambeaux peuvent toujours exister même après un accouchement. Lorsque la femme vierge et a l’habitude de mettre des tampon pèriodique, la première pénétration se passera plus facilement et pratiquement sans douleur.

Hymen et virginité

Stop aux idées reçues. Ce n’est pas parce que l’hymen de la femme est déchiré qu’elle n’est plus vierge. Il faut savoir, qu’une femme vierge peut avoir un hymen suffisamment ouvert et peu vascularisé, ce qui n’entraînera pas de saignement lors de sa première expérience sexuelle. 10 % à 20 % des hymens sont en effet qualifiés de "complaisants" : souples, ils ne cèdent pas d'emblée.

De nombreuses personnes considèrent l'intégrité de l'hymen comme un témoin de la virginité féminine. En réalité, il ne prouve rien en matière de virginité car les nombreuses variations anatomiques de l'hymen de la femme ne permettent jamais de déterminer avec certitude, si il y a eu ou non pénétration par un sexe masculin. En effet, il existe des hymens très souples qui ne se déchirent pas lors d'un rapport sexuel, d'autre part, certains hymens peuvent avoir été déchiré par pénétration de doigts ou d'accessoires, ou même à la suite d'un traumatisme physique. Donc, une femme peut se considéré comme étant toujours vierge à partir du moment ou elle n'a pas eu de relations sexuelles avec pénétration d'un sexe d'homme.

Dans certaines cultures, le fait que la femme ne saigne pas lors du premier rapport est assimilé au fait qu’elle n'est plus vierge, ce qui peut être vrai mais aussi totalement faux !

Le saviez-vous ?

A l’époque de La Fontaine ou de Boileau, le mot hymen était utilisé en poésie, car il était la métonymie poétique du mariage.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dc salvier 17/12/2016 16:40

une blessure a 6h est forcement suite a un rapport sex