Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 12:20
Repost 0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 21:35

 


 
Repost 0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 23:12

 

Si tu ne peux pas regarder vers l'avant parce que ton avenir te semble si obscur

Si tu ne peux pas regarder en arrière parce que ton passé te parait très dur

Tu n'as qu'à lever ton regard vers le haut, vers le ciel

Il y a Celui qui T'aime, Te garde, Te préserve, T'assiste, T'entend, Te voit :  Allah

Il ne T'a jamais pris une chose que pour T'en donner d'autres plus chers à ton coeur

Il ne T'a jamais fait pleurer, que pour que tu ris pleinement et de vive joie

Il ne T'a jamais privé que pour que tu savoures à Ses dons et bienfaits qui ne viennent qu'après la privation

Il ne cesse de T'éprouver que parce que tu fais partie de ces bien aimés

Ton Seigneur qui est au dessus des cieux T'aime et quel bonheur pour toi oh serviteur d'Allah !

 
Source : http://ou-est-allah.over-blog.fr/pages/un-magnifique-et-sublime-rappel--4795441.html

Source imagehttp://www.sticker-autocollant.com/1162-1451-thickbox/sticker-pot-de-fleur.jpg

 

  

Repost 0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 19:22

 http://12.img.v4.skyrock.net/7890/38607890/pics/2054394689_1.jpgÊtre musulman c'est, croire en Allah, ses anges et ses livres

Être musulman c'est, croire en ses prophètes, le jour dernier et le destin.

Être musulman c'est, témoigner qu'il n'y a nulle divinité qu' Allah.

Être musulman c'est, témoigner que Muhammad est son messager.

Être musulman c'est, pratiquer la Sâlât (la prière) 5 fois par jour.

Être musulman c'est, jeuner le mois du ramadan chaque année.

Être musulman c'est, faire la Zakat (l'aumône légale) chaque année.

Être musulman c'est, faire le Hajj (le pélerinage) au moins une fois dans sa vie.

Être musulman c'est, ne pas tuer une vie injustement, ni se suicider.

Être musulman c'est, respecter ta mère, ton père et toute ta famille.

Être musulman c'est, faire du bien si l'on te fait du mal, sauf si la mort risque de te toucher.

Être musulman c'est, ne pas se droguer, pas d'alcool et ne pas fumer.

Être musulman c'est, ne pas consommer de porc, ni de sang, ni de bête trouvé morte.

Être musulman c'est, ne pas toucher de femme sans être marié.

Être musulman c'est, être fidèle et avoir le meilleur des comportements avec la mariée.

Être musulman c'est, ne pas approcher une femme si t'on frère avait l'intention de l'épouser.

Être musulman c'est, baisser les regards devant les filles et les garçons, pas de regards avec désir.

Être musulman c'est, ne pas laisser ses enfants sortir la nuit tombée, leur éviter la délinquance.

Être musulman c'est, avoir la science, avoir la connaissance donc ne pas rester dans l'ignorance.

Être musulman c'est, apprendre et transmettre.

Être musulman c'est, se refuser à tout péché.

Être musulman c'est, interdire le mal et ordonner le bien.

Être musulman c'est, ne jamais râler, ni se plaindre, même si tous les malheurs t'ont atteint.

Être musulman c'est, avoir un bon comportement avec les gentils juifs et gentils chrétiens.

Être musulman c'est, avoir ce comportement avec tous les humains qui te veulent du bien.

Être musulman c'est, partager son pain avec son frère qui a faim.

Être musulman c'est, ne pas manger seul, partager son repas.

Être musulman c'est, ne pas laisser son voisin mourrir de faim.

Être musulman c'est, ne jamais jamais refuser d'aider quelqu'un qui en a besoin.

Être musulman c'est, ne pas gâcher la nourriture, ne pas la jeter sans raisons et ne pas en abuser.

Être musulman c'est, ne pas critiquer la nourriture, t'aime pas? mange pas et tais-toi

Être musulman c'est, éviter la polémique même quand on a raison.

Être musulman c'est, maîtriser sa colère, car c'est celui qui y arrive qui a la vrai force.

Être musulman c'est, parler avec sagesse, ne pas inviter les gens de force.

Être musulman c'est, toujours faire attention à ne pas blesser son frère ou sa soeur.

Être musulman c'est, s'arranger si l'on se fait offenser, se battre si l'arrangement est impossible.

Être musulman c'est, secourir tout frère ou soeur en danger, même si l'on ne se connait pas.

Être musulman c'est, donner les biens que l'on aime le plus, c'est à dire sacrifier.

Être musulman c'est, être propre, se purifier si l'on est souillé et sale.

Être musulman c'est, faire confiance à Allah dans tous les soucis, patienter et endurer.

Être musulman c'est, patienter et endurer, n'oublier pas que la douleur expie les péchés.

Être musulman c'est, ne pas dire de grossièretés.

Être musulman c'est, ne pas provoquer, ne pas lancer les rumeurs.

Être musulman c'est, ne pas parler sur les gens, l'intention n'est peut-être pas mauvaise, mais la parole blessante.

Être musulman c'est, Faire le bien, éviter le mal, et croire en Allah.

Repost 0
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 22:03

 

Repost 0
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 11:15

 

 

Salamou aleykum 

Mash Allah même entre les animaux Allah a mis de la rahma. Loin du sang des corridas cheval et taureau nous offrent ici un spéctacle bien attendrissant. Voici une autre vidéo attendrissante

  

 

Repost 0
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 16:13
Repost 0
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 20:51
La peur envahit mon coeur
A la pensée de l'heure...
Suis-je, de tes serviteurs,
Oh! Mon Seigneur??

Ma foi est comme le
champs de blé,
par le vent bercé...
a dounia je ne veut m'attacher
mais elle est dans mes pensées...

Ya Allah ne me laisse pas
toucher par le relachement.
fais de moi un croyant reconnaissant
qui persévère dans la voie
du musulman...

Lahi laha allah,
est la clef de ma foi...
La prosternation
est le signe de ma soumission

Ton rappel vit sur mes lèvres,
et nait plus doux que le miel...
Ma vie et mon oeuvre
n'ont de valeur,
que par la satisfaction de mon Seigneur!
Repost 0
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 11:50

http://image.buzzintown.com/files/event/upload_30000/upload_original/276645-14-days-masque-workshop.jpgIl est triste de constater que nous recevons régulièrement (et de plus en plus) des lettres mensongères, pleines de croyances fausses et de polythéisme, promettant à celui qui la fait passer la réussite et le succès dans cette vie et dans l’autre, et la perte et le malheur à celui qui brise cette chaîne. Si ces lettres sont très anciennes, il est triste de constater que ceux qui se les envoient sont des musulmans, des gens qui prétendent croire en Allah l’Unique, Celui qui accorde toute chose, et suivre la voie exemplaire de Muhammad (salallahu’ alayhi wasalam), le seau des prophètes et le bien aimé d’Allah. C’est pourquoi nous voudrions exposer la parole d’un des grands savants de notre époque sur ces lettres :

 

Avertissement important contre ce qui est attribué au Serviteur des Lieux Saints, par shaykh Ibn Bâz.

Que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur vous. Ceci dit : Il m’est parvenu une lettre attribuée à shaykh Ahmad Serviteur des Lieux Saints de la Mosquée sacrée de Médine, avec pour titre : « Lettre depuis Médine de shaykh Ahmad Serviteur des Lieux Saints » et dans laquelle il est dit :
De cAbd Al-cAzîz ibn cAbdillah ibn Bâz à tous les musulmans qui liront (cette lettre), qu’Allah les protègent par l’islam, et qu’Il nous protège ainsi qu’eux contre le mal des mensonges des grands ignorants. Amîn.

« Je veillais la nuit du vendredi et je lisais le Coran, et après avoir lu les plus beaux Noms d’Allah, je m’apprêtais à dormir. Je vis alors l’être doté de la plus belle apparence, le Messager d'Allah (salallahu’ alayhi wasalam), celui qui est venu avec les versets du Coran et les règles religieuses, par miséricorde pour l’univers, notre maître Muhammad (salallahu’ alayhi wasalam). Il me dit : « Ô shaykh Ahmad ! » je dis : « Je viens ô Messager d'Allah ! Je viens ô toi la meilleure créature d’Allah ! » Il me dit : « J’ai honte des mauvaises actions des gens, et je ne peux plus faire face ni à mon Seigneur ni aux anges. Depuis vendredi dernier 160 000 personnes sont mortes sur autre que la religion de l’islam. » Puis il rappela certains péchés dans lesquels sont tombés les gens. Puis il dit : « Voici cette lettre, en toute miséricorde pour eux, du Puissant et Contraignant. » Puis il rappela certains signes de l’Heure et dit : « Informe-les de cette lettre, ô shaykh Ahmad, car elle vient de la plume du destin de la Table Gardée. Celui qui écrira cette lettre et l’enverra de pays en pays, de lieux en lieux, on lui construira un château au Paradis, et celui qui ne l’écrit pas et ne l’envoie pas mon intercession lui est interdit au Jour de la Résurrection. Celui qui l’écrit alors qu’il est pauvre, Allah l’enrichira, celui qui a une dette Allah la comblera, celui qui fait un péché Il lui pardonnera ainsi qu’à ses parents, tout cela par la bénédiction de cette lettre. Et celui qui ne l’écrit pas parmi les serviteurs d’Allah, leur visage sera noirci dans cette vie et l’au-delà. » Il dit : «  Par Allah l’Immense — trois fois — c’est une vérité, si je suis menteur que je quitte cette vie sur autre que l’islam, celui qui y croit sera préservé du châtiment de l’Enfer et celui qui la dément renie la foi. »


Ceci est le résumé de ce que contient cette lettre mensongère sur le Messager d'Allah (
salallahu’ alayhi wasalam), et nous avons entendu cette lettre mensongère de nombreuses fois depuis plusieurs années. Elle se propage parmi les gens de temps à autre, et circule surtout parmi les gens communs avec différentes formulations. Ce menteur dit qu’il a vu le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) et qu’il lui a confié cette lettre. Et dans cette dernière (version) de la lettre que nous t’avons citée, ce menteur prétend qu’il a vu le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) alors qu’il s’apprêtait à dormir, donc il l’aurait vu en état d’éveil !


Ce menteur prétend beaucoup de choses dans cette lettre, et cela est parmi les faussetés et les mensonges les plus évidents, nous te les exploserons bientôt
inshâ Allah. J’ai déjà averti contre cela dans les années passées et j’ai montré aux gens que cela était parmi les mensonges les plus évidents et les faussetés les plus claires. Mais lorsque j’ai vu cette dernière version, j’ai voulu écrire de nouveau pour montrer sa fausseté et la récompense de celui qui fabrique ces mensonges. Je ne pensais pas que cette lettre puisse se diffuser chez ceux qui ont le plus petit degré de clairvoyance ou de nature saine, mais de nombreux frères m’ont informé que beaucoup de gens se l’envoient et certains y croient. C’est pour cela qu’il m’a semblé qu’il était obligatoire aux gens comme moi d’écrire à ce sujet, afin de montrer sa fausseté et qu’elle est un mensonge contre le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam), afin que personne ne soit trompé. Celui qui médite sur cette lettre, parmi les gens doués de science et de foi, ou d’une nature saine intacte et de raison, savent que c’est un mensonge et ce pour plusieurs raisons.


J’ai interrogé un proche de shaykh Ahmad à qui on attribue ce mensonge, et il m’a répondu que cette lettre était mensongère et qu’il n’avait jamais dit cela, et shaykh Ahmad est mort depuis bien longtemps. Et même si nous concédions que shaykh Ahmad, ou des gens plus importants encore que lui, aient vu le Prophète (
salallahu’ alayhi wasalam) en rêve ou en état d’éveil et qu’il lui ait donné cette lettre, nous aurions su que c’était un mensonge ou que c’est le Diable qui lui a dit cela et non pas le Messager d'Allah (salallahu’ alayhi wasalam) et ce pour plusieurs raisons :


1) On ne peut voir le Messager d'Allah (
salallahu’ alayhi wasalam) en état d’éveil après sa mort, et ceux parmi les soufis ignorants qui prétendent voir le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) en état d’éveil ou qu’il assiste à l’anniversaire de sa naissance ou d’autres choses encore ont commis une erreur horrible et ont été trompés de la plus grande façon. Ils tombent dans une grande erreur et contredisent le Coran, la Sunna et l’unanimité des savants, car les morts ne sortiront de leur tombe qu’au Jour de la Résurrection et pas dans cette vie. Celui qui dit autre chose que cela ment d’une façon évidente ou se trompe et est trompé, il ne connaît pas la vérité qu’ont connu les Pieux prédécesseurs et qu’ont emprunté les Compagnons du Messager d'Allah (salallahu’ alayhi wasalam) et ceux qui les ont suivis dans le bien. Allah dit : «  Puis, après cela, vous mourrez. Puis, au Jour de la Résurrection, vous serez ressuscités. » (Al-Mu’minûn, v.15-16)

 Le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a dit : « Je serai le premier pour qui la terre se fendra au Jour de la Résurrection, je serai le premier a intercéder et le premier pour qui l’intercession sera acceptée. » Et les versets et hadiths en ce sens sont très nombreux.

 

2) Le Messager d'Allah (salallahu’ alayhi wasalam) ne dit pas le contraire de la vérité, ni de son vivant ni après sa mort, et cette lettre contredit clairement sa Législation. Le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) peut être vu en rêve, et celui qui le voit sous sa noble apparence l’a réellement vu car le Diable ne peut prendre son apparence, comme cela est rapporté dans le hadith. Mais ce qui compte c’est la foi de celui qui a cette vision, sa véracité, son équité, sa précision, sa religion et la confiance que l’on peut avoir en lui. A-t-il vu le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) sous son apparence ou une autre ? Si on rapporte un hadith que le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a dit de son vivant mais que ce hadith nous est transmis par celui qui n’est pas digne de confiance, équitable et précis, ce hadith n’est pas considéré et il n’est pas une preuve. Et même si ce hadith nous est transmis par celui qui est digne de confiance et précis mais qu’il contredit la version de celui qui est plus précis que lui dans la mémorisation et plus sûr, et qu’il n’est pas possible de rassembler les deux versions, l’un sera abrogé et non pratiqué et l’autre sera abrogeant et mis en pratique. Et si on ne peut rassembler les deux hadiths et qu’il n’y a pas d’abrogation, il est obligatoire de rejeter la version de celui qui est moins précis dans la mémorisation, moins équitable, et il faut déclarer cette version comme étant shâdhah (isolée, contraire à ce qui est plus authentique) et non mise en pratique.

Alors que dire d’une lettre dont on ne connaît pas l’auteur, qui la rapporte du Messager d'Allah (salallahu’ alayhi wasalam) et dont on ne connaît ni l’équité ni la confiance qu’on peut avoir en lui. Il faut donc nécessairement la rejeter et ne pas la considérer, et ce même s’il n’y avait rien en elle qui contredisait la Législation. Alors que dire si cette lettre comporte des éléments qui montrent sa fausseté, son caractère mensonger contre le Messager d'Allah (salallahu’ alayhi wasalam) et la volonté de légiférer ce qu’Allah n’a pas autorisé.


Le Prophète (
salallahu’ alayhi wasalam) a dit : « Celui qui dit sur moi ce que je n’ai pas dit, qu’il prépare sa place en Enfer. » Et celui qui a inventé cette lettre a dit sur le Messager d'Allah (salallahu’ alayhi wasalam) ce qu’il n’a pas dit, il a menti sur lui clairement et gravement, ainsi il s’expose grandement à cet avertissement et il doit se presser de se repentir. Il doit aussi propager chez les gens la fausseté de cette lettre, car celui qui propage une fausseté en l’attribuant à la religion, son repentir n’est accepté que s’il annonce et montre clairement par la suite que cela était faux afin que les gens sachent qu’il est revenu de son mensonge et qu’il s’est démenti. Allah dit : « Ceux qui cachent ce que Nous avons révélé comme preuve et guidée après que Nous l’ayons exposée aux gens, dans le Livre, voilà ceux qu’Allah maudit et que toute la création maudit. Sauf ceux qui se sont repentis, corrigés et qui ont montré ce qu’ils cachaient. De ceux-ci J’accepte le repentir, car Je suis Celui qui accueille le repentir, le Miséricordieux. » (Al-Baqarah, v.159-160)


Allah a montré dans ce noble verset que celui qui cache une partie de la vérité, son repentir n’est accepté que lorsqu’il se rectifie et expose ce qu’il faisait. Allah a complété la religion pour Ses serviteurs et Il a complété sur eux son bienfait en envoyant Son Prophète Muhammad (
salallahu’ alayhi wasalam) et en lui révélant cette Législation parfaite, et Il ne l’a rappelé à Lui qu’après avoir parfait cette religion et l’avoir clairement exposée. Allah dit : « Aujourd’hui, J'ai complété pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. » (Al-Mâ’idah, v.3)

Celui qui a inventé cette lettre est arrivé au 14e siècle et veut tromper les gens avec une nouvelle religion de laquelle dépend l’entrée au Paradis : celui qui la suit y rentre et celui qui la rejette le Paradis lui est interdit. Il veut que cette lettre qu’il a inventée soit plus importante et meilleure que le Coran, lorsqu’il dit : « Celui qui écrira cette lettre et l’enverra de pays en pays, de lieux en lieux, on lui construira un château au Paradis, et celui qui ne l’écrit pas et ne l’envoie pas mon intercession lui est interdite au Jour de la Résurrection. »

C’est un mensonge des plus abominables et une des plus grandes preuves de la fausseté de cette lettre, du peu de pudeur de ce menteur et de son enracinement dans le mensonge, car celui qui écrit le Coran et l’envoie de pays en pays et de lieux en lieux n’obtient pas cette récompense s’il ne met pas en pratique le Coran, alors comment celui qui écrit ce mensonge et le répand sans écrire le Coran et l’envoyer de pays à pays pourrait-il obtenir cette récompense ? Comment l’intercession du Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) pourrait-elle être interdite à celui qui croit en lui et suit sa Législation ? Ce seul mensonge suffit pour montrer la fausseté de cette lettre et le mensonge de celui qui la propage. Cette lettre ne l’a rendu que plus irrespectueux, plus ignorant et plus éloigné encore de la connaissance de la guidée du Messager d'Allah (salallahu’ alayhi wasalam). Il y a d’autres choses encore dans cette lettre qui montrent sa fausseté et son caractère mensonger. Et même si celui qui l’a inventée jurait mille fois ou plus qu’elle était véridique, qu’il invoquait contre lui le pire des châtiments et des supplices pour montrer qu’il est véridique, il ne serait pas pour autant véridique et cette lettre ne serait pas authentique. Au contraire, par Allah ! Une fois encore par Allah ! Elle est parmi les plus grandes et les plus abominables faussetés ! Et nous prenons Allah à témoin, ainsi que les anges parmi nous et tous ceux à qui ce message parviendra, et c’est un témoignage avec lequel nous rencontrerons notre Seigneur, que cette lettre est un mensonge contre le Messager d'Allah (salallahu’ alayhi wasalam), qu’Allah avilisse celui qui l’a inventée et lui donne ce qu’il mérite. Il y a d’autres éléments qui montrent sa fausseté, parmi lesquels :

Premièrement : Ce qu’il dit : « Depuis vendredi dernier 160 000 personnes sont mortes sur autre que la religion de l’islam. » Cela fait partie de la science de l’Invisible et la révélation s’est arrêtée pour le Messager d'Allah (salallahu’ alayhi wasalam) après sa mort. Déjà de son vivant il ne connaissait pas l’Invisible, alors que dire après sa mort, Allah dit : « Dis : je ne vous dis pas que je possède les trésors d’Allah ou que je connais l’Invisible. » (Al-Ancâm, v.50)  «  Dis : personne dans les cieux et sur la terre ne connaît l’Invisible en dehors d’Allah. » (An-Naml, v.65)


Et dans le hadith authentique du Prophète (
salallahu’ alayhi wasalam) : « On éloignera de mon Bassin des gens de ma Communauté au Jour de la Résurrection. Je dirai : ô Seigneur ! Mes compagnons, mes compagnons ! Et Il me dira : tu ne sais pas que qu’ils ont fait après toi, et je dirai comme dit le Serviteur Pieux (cÎsâ) : « Et j’étais témoin (de ce qu’ils faisaient) aussi longtemps que j’étais parmi eux. Puis, lorsque Tu m’as fait mourir, c’est Toi qui les observais. Et Tu es témoin de toute chose. » (Al-Mâ’idah, v.117)

Deuxièmement : Parmi les éléments qui montrent la fausseté de cette lettre, sa parole : « Celui qui l’écrit alors qu’il est pauvre, Allah l’enrichira, celui qui a une dette Allah la comblera, celui qui fait un péché Il lui pardonnera ainsi qu’à ses parents, tout cela par la bénédiction de cette lettre. » C’est un des plus grands mensonges et une des preuves les plus claires contre celui qui l’a inventée, et un signe du peu de pudeur qu’il a vis-à-vis d’Allah et de Ses serviteurs. Ces trois choses ne se réalisent pas même pour celui qui écrit le Coran alors comment pourraient-elles se réaliser pour celui qui écrit cette lettre mensongère ! Ce scélérat veut uniquement tromper les gens et les attacher à cette lettre afin qu’ils l’écrivent et s’attachent à ce prétendu mérite tout en délaissant les causes qu’Allah a légiféré à Ses serviteurs. (Ce menteur) en a fait un moyen d’atteindre la richesse, le comblement d’une dette et le pardon des péchés, et nous cherchons protection auprès d’Allah contre la tromperie et l’obéissance aux passions et au Diable.

Troisièmement : Parmi les éléments qui montrent la fausseté de cette lettre, sa parole : « Et celui qui ne l’écrit pas parmi le serviteurs d’Allah, leur visage sera noirci dans cette vie et l’au-delà. » C’est aussi un mensonge des plus abominables et une des plus grandes preuves de la fausseté de cette lettre et du mensonge de celui qui l’a inventée. Comment un être sensé pourrait-il accepter d’écrire cette lettre venue d’un inconnu au 14e siècle, mentant sur le Messager d'Allah (salallahu’ alayhi wasalam) et prétendant que celui qui ne l’écrit pas son visage sera noirci dans cette vie et l’au-delà, et que celui qui l’écrit sera riche après avoir été pauvre, libéré de la dette après y avoir été noyé, et pardonné de tous ses péchés !!


Gloire à Toi (ô Allah) c’est là un mensonge immense, et les preuves religieuses et la réalité témoignent de ce mensonge, de l’immensité de sa transgression envers Allah, et de son peu de pudeur vis-à-vis d’Allah et des gens. Nombreux sont ceux qui ne l’ont pas écrit et leur visage ne s’est pas noirci, un grand nombre également que seul Allah connaît l’a écrit plusieurs fois et leurs dettes n’ont pas été comblées et sont toujours pauvres. Nous cherchons protection auprès d’Allah contre l’égarement des cœurs et l’aveuglement des péchés, ces mérites n’ont pas été donnés par la Noble Législation à celui qui écrit le meilleur et le plus important des livres — le Noble Coran — alors comment cela pourrait-il se réaliser pour celui qui écrit une lettre mensongère contenant divers types de faussetés et de mécréances. Gloire Allah ! Combien Allah est indulgent devant tous ces mensonges !


Quatrièmement : Parmi les éléments qui montrent que cette lettre est parmi les plus grandes faussetés et les mensonges les plus évidents, sa parole : « celui qui y croit sera préservé du châtiment de l’Enfer et celui qui la dément renie la foi. » C’est également parmi les plus grands mensonges et les plus abominables faussetés. Ce menteur appelle tous les gens à croire à son mensonge et prétend que par cela ils seront préservés de l’Enfer, et que celui qui n’y croit pas renie la foi. Il a menti sur Allah de manière immense et — par Allah ! — il n’a pas dit la vérité ! Au contraire celui qui y croit mérite d’être mécréant, et pas celui qui la renie, car c’est un mensonge qui n’a aucun fondement et nous prenons Allah à témoin que c’est un mensonge et que celui qui l’a inventée est un menteur. Il veut légiférer pour les gens ce qu’Allah n’a pas voulu et faire entrer dans leur religion ce qui n’en fait pas partie, alors qu’Allah a parachevé et complété la religion pour cette Communauté 14 siècles avant ce mensonge.


Faites bien attention, ô vous lecteurs et frères, et prenez garde à ne pas croire à ce genre de mensonges et à les faire circuler parmi vous. La vérité est entourée de lumière et ne trompe pas celui qui la cherche, alors cherchez la vérité avec ses preuves, et interrogez les savants sur ce qui vous pose problème. Ne soyez pas trompés par les serments des menteurs, car Iblîs le maudit lui aussi a juré à vos parents Adam et Eve qu’il était pour eux de bon conseil, alors qu’il est le plus grande tricheur et menteur, comme Allah nous le rapporte dans sourate


Prenez garde à lui et à ceux qui le suivent parmi les menteurs ! Comme sont nombreux leurs faux serments, leurs pactes déloyaux et leurs belles paroles pour égarer (les gens) !


Qu’Allah me préserve ainsi que vous et l’ensemble des musulmans contre le mal des diables, les tentations de ceux qui égarent, la déviation de ceux qui s’égarent, les tromperies des ennemis d’Allah, ceux qui veulent éteindre la lumière d’Allah avec leur bouche et tromper les gens dans leur religion, alors qu’Allah complète Sa lumière et secoure Sa religion quelque répulsion qu’en aient les ennemis d’Allah parmi les diables et ceux qui les suivent parmi les mécréants et les athées.


Quant à ce que ce menteur a cité comme propagation des actes répréhensibles, c’est quelque chose de visible, et le Coran et la Sunna authentique ont grandement averti contre cela, et il y a en eux une guidée suffisante. Nous demandons à Allah qu’Il améliore la situation des musulmans, qu’Il leur accorde le suivi de la vérité et la droiture sur la vérité et le repentir vers Allah pour tous les péchés, Il est certes Celui qui accueille le repentir, le Miséricordieux et l’Omnipotent.

Quant aux signes de l’Heure cités dans cette lettre, les hadiths prophétiques ont montré ce qui fait partie des signes de l’Heure, et le Coran en a exposé certains. Celui qui veut connaître cela le trouvera à sa place dans les livres de la Sunna et les écrits des gens de science et de foi, et les gens n’ont aucun besoin de l’exposé de ce menteur, de ses tromperies et de son mélange entre la vérité et le faux.

Allah nous suffit et quel bon protecteur ! Il n’y a de force et de puissance qu’en Allah l’Elevé, l’Immense. Que la louange soit à Allah et qu’Allah prie et salue Son serviteur et messager, le véridique et digne de confiance, ainsi que ses Compagnons et ceux qui les suivent dans le bien jusqu’au Jour de la Résurrection.


Source :
Fatâwâ Shaykh ibn Bâz, volume 14.
Traduit par les Salafis de l’Est.

Al-Acrâf lorsqu’Il dit : « Et il leur jura qu’il était pour eux de bon conseil. » (Al-Acrâf, v.11.)


Repost 0
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 11:10
    http://www.rungischezvous.com/35-76-thickbox/pomme-pink-lady-.jpgAu nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


Commentaire ~ La pomme d’Adam

Voici une anecdote racontée par le célèbre "Prince des Voyageurs" Cheikh Abou AbdAllah Mohamed, mieux connu sous le nom d'Ibn Battouta. Ce récit nous arrive du 12éme siècle.

Après avoir visité Alep, je me rendis à Jabala où est enterré le roi d'Afghanistan, Ibrahim fils d'Adam. Adam était d'origine tout à fait modeste et il avait eu la réputation d'être un homme chaste et dévot. Je vais vous raconter l'histoire de la pomme d'Adam. Ce saint homme vivait à Boukhara. Un jour de fortes chaleurs, il s'était arrêté à proximité d'un verger pour faire ses ablutions dans l'eau d'un des innombrables canaux qui ruissellent dans cette cité. En se penchant sur l'eau du canal, il aperçut une pomme vermeille qui flottait, entraînée par le courant. Comme il avait faim, il saisit le fruit et le croqua. Au moment où il achevait ce repas frugal, il entendit une petite voix intérieure qui lui soufflait: "Adam! Cette pomme que tu viens de manger ne t'appartenait pas! Comment as-tu osé t'accaparer ainsi du bien d'autrui? Tu n'en as pas le droit! Tu as commis une faute grave, mais il te reste une issue: obtenir de son propriétaire légitime qu'il te pardonne." Ainsi parla la voix du repentir. Adam regarda autour de lui et se dit que le fruit devait probablement provenir du verger tout proche d'où s'écoulait l'eau du canal ayant entraîné la pomme. Il s'avança jusqu'à la porte du jardin et frappa avec le plat de sa main. Une jeune esclave vint lui ouvrir. "Appelle le maître de ce lieu", demanda Adam.

"- Ce jardin appartient à une femme", répondit la jeune esclave. "
- Va la prier de me recevoir" dit Adam.

Lorsqu'il fut en présence de la propriétaire, Adam avoua sa faute et supplia qu'elle lui accorde son pardon.

"C'est que... je ne possède que la moitié de ce verger, lui dit la femme sur un ton contrarié; l'autre partie est la propriété du sultan." Celui-ci se trouvait à Balkh, à dix jours de marche de Boukhara. "En ce qui me concerne ajouta-elle, je t'accorde l'absolution pour la partie de la pomme qui me revient. Pour l'autre moitié, il te faudra en demander pardon au roi lui-même. Va donc à Balkh" Adam la remercia vivement et prit résolument le chemin de Balkh. Parvenu au terme de son voyage, il réussit à entrer en contact avec le monarque après de laborieuses démarches. Adam fit de nouveau le récit de son infraction et il conclut en implorant le pardon royal. Le sultan demeura songeur un instant puis il ordonna à Adam de se présenter le lendemain à son palais. Le souverain avait une fille à marier et il commençait à désespérer de lui trouver un jour un époux. Non qu'elle fût laide, bien au contraire, la princesse était d'une beauté à couper le souffle. Le roi ne comptait plus le nombre impressionnant de seigneurs venus demander la main de sa fille, mais celle-ci avait refusé tous ces prétendants parce qu'aucun n'était à ses yeux suffisamment vertueux pour la mériter. Elle rêvait de rencontrer un homme d'une pureté irréprochable, quelqu'un qui donnerait les preuves de sa parfaite probité. En attendant l'apparition de l'élu de son coeur, la belle princesse se consacrait exclusivement à la prière et à la méditation religieuse. De retour dans son palais, le roi se rendit en toute hâte auprès de sa fille et lui conta l'aventure d'Adam et de la demi-pomme.

"Te rends-tu seulement compte: cet homme a fait dix jours de marche pour obtenir mon pardon et il s'est donné toute cette peine à cause, non pas d'une pomme, mais d'une moitié de pomme! Crois-moi, ma fille, tu tiens là l'homme de tes rêves!" La princesse acquiesça et cette nuit-là, elle ne parvint pas à trouver le sommeil, attendant impatiemment que le jour se lève pour voir de ses propres yeux ce parangon de toutes les vertus (...) Ce fut un grand mariage qu’on célébra dans l’ensemble du royaume durant sept jours entiers.

Extrait de "Ibn Battouta Prince des voyageurs"
Auteur: Lotfi Akalay

Repost 0