Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 13:08
Ibn al-Qayyim a dit, concernant
“Et si tu te questionne sur son sol et sa terre, il est fait de musc et de safran.
Et si tu te questionne sur sa voûte, c'est le Trône du Tout Miséricordieux.
Et si tu te questionne sur ses pierres, ce sont des perles et des rubis.
Et si tu te questionne sur ses maisons,  elles sont faites de briques d'or et d'argent.
Et si tu te questionne sur ses arbres, il ne contient pas un seul arbre qui n'est un tronc fait d'or et d'argent.
Et si tu te questionne sur ses fruits, ils sont plus doux que le beurre et plus doux que le miel.
Et si tu te questionne sur ses feuilles, elles sont plus douces que le plus doux des vêtements.
Et si tu te questionne sur ses rivières, il y a des rivières de lait dont le goût ne change pas, et des rivières de vins qui sont délicieuses pour ceux qui les boivent, et des rivières de miel pures, et des rivières d'eau fraîche.
Et si tu te questionne sur la nourriture, il y a des fruits qu'ils pourront choisir, et de la viande de volaille qu'ils désirent.
Et si tu te questionne sur la boisson, il y a le Tasnim, le gingembre et le Kaafour.
Et si tu te questionne sur les coupes, elle sont en cristale claire et sont faite d'or et d'argent.
Et si tu te questionne sur son ombre, un cavalier rapide parcourerait l'ombre de l'un de ses arbres durant cent ans sans y sortir.
Et si tu te questionne sur son étendu, ses habitants les plus bas auraient à l'intérieur de son royaume, de ses murs, de ses palais et ses jardins la distance qui serait parcouru en mille ans.
Et si tu te questionne sur ses tentes et campements, une tente est comme une perle cachée d'une longueur de soixante milles.
Et si tu te questionne sur ses tours, ce sont des chambres au-dessus d'autres chambres dans des immeubles qui ont des rivières qui coulent au dessous d'eux.
Et si tu te questionne sur quelle longueur il atteint dans le ciel, regarde l'étoile brillante la plus voyante, en plus de celles qui sont lointaines dans les cieux que la vue des yeux ne peut atteindre.
Et si tu te questionne sur les vêtements de ses habitants, ils sont en soie et en or.
Et si tu te questionne sur ses lits, ce sont des couches d'une belle soie étalées au plus haut de ses niveaux.
Et si tu te questionne sur le visage de ses habitants et leur beauté, ils sont comme l'image de la Lune.
Et si tu te questionne sur leur âge, ils sont des jeunes de 33 ans à l'image de Adam, le père de l'humanité.
Et si tu te questionne sur ce qu'ils entendront, [ils entendront] le chant de leurs femmes parmi les Hour al-'Ayn, et ce qui est meilleure que cela sont les voix des Anges et des prophètes, et ce qui est meilleure que cela est la Parole du Seigneur des Mondes.
Et si tu te questionne sur les serviteurs, ce sont de jeunes garçons d'une éternelle jeunesse qui ressemblent à des perles éparpillées.
Et si tu te questionne sur les épouses et les femmes, elles sont jeunes aux seins arrondis et ont le liquide d'une jeunesse coulante à travers leurs membres; le Soleil passe au côté de la beauté de leur visage si elles le regarde, la lumière brille d'entre leurs dents si elles sourient; si tu rencontre son amour, alors dit tous ce que tu veux en ce qui concerne le joignement de deux lumières; il voit son visage dans l'arrondi de sa joue comme s'il regardait dans un miroir poli, et il voit la clareté de derrière ses muscles et ses os; si on l'ammenait sur le Monde, elle remplirait ce qui est entre les Cieux et la Terre avec un souffle magnifique, et les bouches de la création glorifieraient, loueraient et exclameraient la grandeur, et tous ce qui est entre l'Est et l'Ouest lui serait orné, et chaque œil serait détourné de toute chose sauf d'elle, et la lumière du soleil serait surpassé comme la lumière du soleil surpasse la lumière des étoiles, et tout le monde sur la surface de la Terre croirait en l'Eternel, Celui qui Nourrit et Protège toute l'existence.
Et le voile sur sa tête est meilleur que le Monde et ce qu'il contient, et elle n'augmente pas en âge sauf dans sa beauté; dégagé d'un cordon ombilicale, des naissances et des menstrues, et purifié du muqueux, de la salive, de l'urine et d'autres choses sales; sa jeunesse ne s'affaiblit jamais, ses vêtements ne sont jamais usés, aucun vêtement n'est fait qui égal sa beauté, et personne qui est à ses côtés ne peut se lasser; son attention est pour son mari uniquement, elle ne désire personne d'autre que lui, tout comme l'intention de son mari est pour elle uniquement, elle est le seul objet de ses désirs, et il est avec elle dans la plus grande sécurité, personne parmi les hommes et les Jinn ne la touché au paravant.
Et si tu te questionne sur le Jour de la Récompense, de la visite du Tout-Puissant et de la vue de Son Visage – qui n'a aucune resemblance avec les créatures –
c'est comme si l'on voyait le Soleil au milieu du jour et la pleine Lune dans une nuit couverte, alors écoute le jour ou l'appeleur s'exclamera: “O Gens du Paradis! Votre Seigneur – l'Exalté – vous demande de venir Le voir, venez donc Le voir!” Ils répondront : « Nous entendons et nous obéissons ! »Jusqu'à ce qu'ils atteignent finalement la grande vallée ou ils vont tous se rencontrer – et aucun d'entre eux rejetera la demande de l'appeleur – le Seigneur – Exalté – ordonnera que Son Trône soit apporté là-bas. Ensuite les chaires de lumières émergeront, en plus de chaires de perles, de pierres précieuses , d'or et d'argent. Les plus bas d'entre eux en rang s'assoiront sur des draps de musc, et ils ne verront pas ce qu'on a donné à ceux qui sont au-dessus d'eux. Alors qu'ils sont dans le confort assis et sont en sécurité dans leurs places, l'appeleur s'exclamera : « O Gens du Paradis ! Vous avez un rendez-vous avec Allah dans lequel Il veut vous récompenser ! » Alors ils diront : « Et quelle est cette récompense ? N'a-t-il pas déjà rendu nos visages heureux, n'a t-Il pas rendu notre balance lourde, ne nous A-t-il pas fait entré au Paradis et nous a éloigné du Feu ? » Et alors qu'ils sont dans cet état, une soudaine lumière brillante entourera tout le Paradis. Ils lèveront leurs têtes, et verront: le Contraignant - Exalté soit-Il, viendra vers eux d'au-dessus d'eux, et Il dira: “O Gens du Paradis! Que la paix soit sur vous ! » Et alors on ne répondra quelque chose de mieux à cette salutation que : « O Allah ! Tu es la Paix, et de Toi vient la Paix ! Bénis soit Tu, O Possesseur de la Majesté et de l'Honneur ! » Alors le Seigneur – Bénis et Exalté soit-Il rira et dira : « O Gens du Paradis ! Ou sont ceux qui M'obéissaient sans M'avoir jamais vu ? C'est le Jour de la Récompense ! » Et ils donneront tous la même réponse: “Nous sommes satisfaits, soit donc satisfait de nous! » Alors, Il dira : « O Gens du Paradis ! Si Je n'étais pas satisfait de vous, Je ne vous aurais pas fait des habitants de Mon Paradis! Demandez moi donc ! » Et ils donneront tous la même réponse: “Montre nous Ton Visage pour que nous le voyons!” Alors le Seigneur enlèvera Son voile, les resplandira et les couvrera de Sa Lumière, qui les aurait brûlé si Allah n'avait pas voulu qu'elle ne les brûle pas.
Et il ne restera pas une seule personne dans ce rassemblement sans que son Seigneur – l'Exalté – lui parlera et lui dira: “Te souviens tu du jour ou tu faisais ça et ça?” Et Il lui rappelera certaines de ses mauvaises actions dans le bas Monde, et il dira : « O Seigneur ! Ne vas-tu pas me pardoner?” Il répondra: “Biensur! Tu n'as pas atteint cette position (dans le Paradis) sauf avec mon Pardon.”

Comment est bon ce discours à nos Oreilles, et quel fraicheur des yeux vertueux à la vue de Son Noble Visage dans l'Au-Delàs...

{Ce jour-là, il y aura des visages resplendissants qui regarderont leur Seigneur...} (al-Qiyaamah:22-23)


[Du livre magnifique et exceptionnel Haadi al-Arwaah ilaa Bilaad il-Afraah de Ibn al-Qayyim, pg. 193]
Partager cet article
Repost0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 12:41
De l'obligation de faire montre de désintéressement et de purifier son intention en accomplissant une oeuvre en public ou en secret.Extrait du Kitab al Adhkar de l'imam an Nawawi

Dieu — exalté soit-Il — a dit :
On leur avait seulement ordonné d'adorer Dieu en vrais croyants qui Lui rendent un culte pur. (Cor. 98, 5).


Il a dit également :
Ni leur chair, ni leur sang ne vous vaudront (la Faveur) de Dieu (litt : n'atteindront Dieu) ; mais votre crainte révérentielle vous vaudra Sa Faveur. (Cor. 22, 37).


Ibn 'Abbâs — que Dieu soit satisfait de lui — explique ainsi ce dernier verset : mais ce sont vos intentions qui vous vaudront Ses Faveurs (litt : qui L'atteindront).

Notre maître, l'imâm, le traditionniste abû al-Baqâ' Khâlid b. Yûssuf nous a rapporté un hadîth dont la chaîne de transmetteurs remonte jusqu'à 'Umar b. al-Khattâb — que Dieu soit satisfait de lui — et dont voici la teneur :

«L'Envoyé de Dieu — sur lui la grâce et la paix — (nous) a dit : Ce sont les intentions qui valorisent les actes, et chaque individu n'obtient que ce qui est conforme à son intention. Ainsi, celui qui a émigré pour (plaire à) Dieu et (à) Son Envoyé se verra compter son Hégire comme telle. Quant à celui qui a émigré pour acquérir un bien de ce monde ou pour prendre femme, son émigration n'aura d'autre valeur que celle du but qu'il se proposait.»

L'authenticité et l'importance capitale de ce hadîth sont unanimement reconnues. Il s'agit en effet d'un des hadîths fondamentaux de l'Islam que les anciens (al-salaf) et leurs successeurs (al-khalaf) — que Dieu leur fasse miséricorde — aimaient à mettre en exergue de leurs textes, afin d'avertir le lecteur de l'importance de l'intention et l'inviter à être vigilant à cet égard.

De même, les anciens maîtres et leurs successeurs faisaient précéder leurs ouvrages de ce hadîth, pour attirer l'attention de leurs lecteurs sur l'importance de la pureté d'intention et pour les inviter à méditer sur ce sujet.

On a rapporté également ces propos d'ibn 'Abbâs — que Dieu soit satisfait du père et du fils — :

«Tout homme est préservé en fonction de la pureté de son intention.»

D'autres ont pu dire :

«Les gens reçoivent (les faveurs de Dieu) en fonction de la pureté de leur intention.»

Nous rapportons ces propos de l'illustre maître abû 'Alî al-Fudayl b. 'Iyâdh — que Dieu soit satisfait de lui — :

«Abandonner les oeuvres par crainte (du regard) des gens relève de l'ostentation, et agir en fonction des gens tient déjà du polythéisme. Aussi ta sincérité ne devient effective, que lorsque Dieu te délivre de ces deux infamies.»


L'imâm al-Hârith al-Muhâsibî — que Dieu lui fasse miséricorde — avait coutume de dire :

«L'homme sincère est celui qui, pour préserver son coeur, ne se soucie guère de perdre l'estime des créatures, ni n'aime que les gens aient connaissance de la moindre de ses bonnes actions et qui ne déteste pas de les voir connaître les mauvaises.»

De son côté Hudayfa al-Mar'ashi — que Dieu lui fasse miséricorde — disait :

«La pureté de l'intention consiste en ce que les actes du serviteur soient les mêmes en public qu'en privé.»


Nous rapportons ces propos de l'imâm, du maître, abû al-Qâssim al Qushayri — que Dieu lui fasse miséricorde — :

«La fidélité consiste à n'obéir exclusivement qu'à Dieu — qu'Il soit glorifié et exalté — c'est-à-dire que par son obéissance le serviteur cherche uniquement à se rapprocher de Dieu —exalté soit-Il — à l'exclusion de toute autre chose, comme le fait de simuler la piété (en vue de) plaire à une créature, ou pour s'acquérir l'estime des gens, ou pour rechercher leurs éloges, ou quelque autre chose qui n'ait pas pour but la volonté de se rapprocher de Dieu.»

Pour sa part, l'illustre maître abû Muhammad Sahl b. 'abd-Allah al-Tustari — que Dieu soit satisfait de lui — a dit :

«Les gens doués d'intelligence qui ont tenté de définir le désintéressement, n'ont trouvé que cette formule : Que l'action et la pensée du serviteur soient consacrées intérieurement et extérieurement à Dieu — exalté soit-Il — sans laisser la moindre part aux penchants ou aux désirs de l'âme, ni aux séductions mondaines.»

Nous rapportons également ces propos du Maître abû 'Ali al-Daqqâq — que Dieu soit satisfait de lui — :

«La pureté de l'intention consiste à se garder de prendre les créatures en compte (litt : observer). La sincérité consiste à se purifier en n'obéissant pas à l'âme charnelle. Ainsi, l'homme désintéressé ne connaît pas l'ostentation et l'homme sincère ignore la vanité.»

On rapporte également ces propos de Dhû al-Nûn al-Misrî — que Dieu lui fasse miséricorde — :

«Il est trois choses qui témoignent de la pureté de l'intention : l'indifférence à l'éloge ou au blâme des gens du commun ; l'oubli de se voir en train d'accomplir une oeuvre pie, au moment même où on l'accomplit et le souci de se voir rétribuer de ses oeuvres dans l'autre monde.»

De même, nous rapportons ces propos d'al-Qushayri — que Dieu lui fasse miséricorde — :

«Le minimum de la sincérité c'est de rendre l'intérieur identique à l'extérieur.»

De son côté Sahl al-Tustari disait :

«Le parfum de la sincérité ne saurait être respiré par un serviteur qui se montre complaisant avec lui-même ou avec autrui.»






Qu' Allah azawajel nous aide a purifier nos intentions amine
Qu'Il nous protege de l'ostentation amine
je trouve que c'est vraiment difficile à accomplir
Partager cet article
Repost0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 12:28
Être musulman c'est, croire en Allah, ses anges et ses livres

Être musulman c'est, croire en ses prophètes, le jour dernier et le destin.

Être musulman c'est, témoigner qu'il n'y a nulle divinité qu' Allah.

Être musulman c'est, témoigner q
ue Muhammad est son messager.

Être musulman c'est, pratiquer la Sâlât (la prière) 5 fois par jour.

Être musulman c'est, jeuner le mois du ramadan chaque année.

Être musulman c'est, faire la Zakat (l'aumône légale) chaque année.

Être musulman c'est, faire le Hajj (le pélerinage) au moins une fois dans sa vie.

Être musulman c'est, ne pas tuer une vie injustement, ni se suicider.

Être musulman c'est, respecter ta mère, ton père et toute ta famille.

Être musulman c'est, faire du bien si l'on te fait du mal, sauf si la mort risque de te toucher.

Être musulman c'est, ne pas se droguer, pas d'alcool et ne pas fumer.

Être musulman c'est, ne pas consommer de porc, ni de sang, ni de bête trouvé morte.

Être musulman c'est, ne pas toucher de femme sans être marié.

Être musulman c'est, être fidèle et avoir le meilleur des comportements avec la mariée.

Être musulman c'est, ne pas approcher une femme si t'on frère avait l'intention de l'épouser.

Être musulman c'est, baisser les regards devant les filles et les garçons, pas de regards avec désir.

Être musulman c'est, ne p
as laisser ses enfants sortir la nuit tombée, leur éviter la délinquance.

Être musulman c'est, avoir la science, avoir la connaissance donc ne pas rester dans l'ignorance.

Être musulman c'est, apprendre et transmettre.

Être musulman c'est, se refuser biensur à tout péché.

Être musulman c'est, interdire le mal et ordonner le bien.

Être musulman c'est, ne jamais râler, ni se plaindre, même si tous les malheurs t'ont atteint.

Être musulman c'est, avoir un bon comportement avec les gentils juifs et gentils chrétiens.

Être musulman c'est, avoir ce comportement avec tous les humains qui te veulent du bien.

Être musulman c'est, partager son pain avec son frère qui a faim.

Être musulman c'est, ne pas manger seul, partager son repas.

Être musulman c'est, ne pas laisser son voisin mourrir de faim.

Être musulman c'est, ne jamais jamais refuser d'aider quelqu'un qui en a besoin.

Être musulman c'est, ne pas gâcher la nourriture, ne pas la jeter sans raisons et ne pas en abuser.

Être musulman c'est, ne pas critiquer la nourriture, t'aime pas? mange pas et ferme la.

Être musulman c'est, éviter
la polémique même quand on a raison.

Être musulman c'est, maîtriser sa colère, car c'est celui qui y arrive qui a la vrai force.

Être musulman c'est, parler avec sagesse, ne pas inviter les gens de force.

Être musulman c'est, toujours faire attention à ne pas blesser son frère ou sa soeur.

Être musulman c'est, s'arranger si l'on se fait offenser, se battre si l'arrangement est impossible.

Être musulman c'est, secourir tout frère ou soeur en danger, même si l'on ne se connait pas.

Être musulman c'est, donner les biens que l'on aime le plus, c'est à dire sacrifier.

Être musulman c'est, être propre, se purifier si l'on est souillé et sale.

Être musulman c'est, faire confi
ance à Allah dans tous les soucis, patienter et endurer.

Être musulman c'est, patienter et endurer, n'oublier pas que la douleur expie les péchés.

Être musulman c'est, ne pas dire de grossièrtés.

Être musulman c'est, ne pas provoquer, ne pas lancer les rumeurs.

Être musulman c'est, ne pas parler sur les gens, l'intention n'est peut-être pas mauvaise, mais la
parole blessante.

Être musulman c'est, Faire le bien, éviter le mal, et croire en Allah.


source: http://hijabi99.skyrock.com/ 
Partager cet article
Repost0
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 12:48

Pourquoi il est si difficile de dire la vérité, alors que c'est si facile de mentir ?
Pourquoi sommes-nous si somnolents dans la mosquée, mais devenons droits quand on nous appelle soudainement à la prière ?
Pourquoi il est si difficile de parler de Dieu, quand il est si facile de parler des dernières sorties et du sport ?
Pourquoi il est si ennuyeux de lire un article sur l'Islam, quand il est si facile de lire les potins des célébrités de ce monde ?
Pourquoi cela est si facile de supprimer un courrier électronique religieux alors qu'il est si faciled'expédier une blague?
Pourquoi les mosquées deviennent de plus en plus petites, alors que les clubs de danse deviennent de plus en plus grands ?
Pensez-y...

Juste rappelez-vous que Dieu vous observe. La Prière, est Ici-bas le véhicule de tout. Il y a 1400 ans, Le Prophète (salla allaho âlayhi oua sallama) avait prévu ces cas :


<Les chameaux ne seront plus employés comme des moyens de transport
<Les gens iront sur des selles qui ne sont pas des selles (des voitures ?)
<La distance sur la terre deviendra courte ;
<Les chevaux ne seront pas employés dans des guerres
<Les musulmans battront les Byzantins qui finiront par conquérir Constantinople (Istamboul) ;
<Les Juifs se réuniront de nouveau pour vivre dans le territoire de Canâan ;
<De très grands bâtiments seront construits ;
<La disparition de la connaissance et l'apparition de l'ignorance, avec beaucoup de meurtres ;
<L'adultère deviendra répandu et boire du vin deviendra naturel ;
<Le nombre des hommes diminuera et le nombre des femmes augmentera jusqu'à ce qu'il y ait 50 femmes pour séduire un seul homme.
<L'Islam deviendra usé comme le sont les vêtements, avant que personne ne sache ce que sont la participation à la grève de la faim, la prière, la charité ou encore les rituels ;
<Allah enverra une maladie sexuelle qui n'aura aucun remède ;
<Les gens commenceront à croire en les étoiles et rejetteront Al Qadar
<Les hommes passeront à côté des tombes et diront : Ah si j'étais à sa place ! (Presque tous morts suicidaires ?)
<L'Euphrate découvrira une montagne d'or pour laquelle les gens se battront (la rivière Alfourat se trouve près de la Syrie) ;
<Deux grands groupes des gens battront l'un contre l'autre et il aura beaucoup de dommages.Ils sont tous les deux de la même religion (Deuxième Guerre mondiale ?)
<Environ 30 Dajjals apparaîtront, et chacun prétend être le Messager d'ALLAH ;
Les tremblements de terre augmenteront ;
<Le temps passera rapidement ;
<Les malheurs apparaîtront ;
<Le meurtre augmentera ;
<La richesse augmentera ;
<Les femmes porteront des vêtements, mais sans vraiment porter desvêtements
LE PROPHETE A DIT : “ SI MA OUMMA PORTE 15 TRAITS, LE TOURMENT LE SUIVRA.” (JOUR DE JUGEMENT) QUELQU'UN A Demandé, “ QUE SONT-ILS, OH MESSAGER D'ALLAH ? “ IL A DIT :


1/ Quand la confiance deviendra le moyen d'obtenir du bénéfice
2/ Quand le paiement de la Zakat deviendra un fardeau ?
3/Quand les voix se lèveront dans les mosquées !
4/ Quand le leader des gens est le plus mauvais d'entre eux
5/ Quand les gens traitent un homme avec le respect parce qu'il faut le faire ?
6/ Quand beaucoup de vin est bu ?
7/ Que le vent est rouge et que la terretourne pour eux, ou que les hommes se transforment en animaux.
8/ Le Coran disparaîtra en une nuit, même dans les coeurs des hommes et aucune sourate ne sera laissée sur Terre.
9/ Quelques groupes de vieillards seront laissés et diront : nous avons entendu parler de qui disait “ LAILLAHA ILLA l'ALLAH “ et nous le répétons
10/ l'apparition du MAHDI ;
11/ l'apparition du DAJJAL (Anti-Christ) ;
12/ l'apparition de Ya'juj et de Ma'juj ;
13/ Issa (Jésus) viendra pendant le temps de Dajjal ;
14/ Le soleil se lèvera à l'Ouest ;
15/ la destruction de la Ka'ba et la réapparition de ses trésors
(en gras LES PLUS GRANDS SIGNES DE L'HEURE!)


Maintenant vous avez le choix entre deux options :


1- laisser ce message pourrir ici, et aucune malédiction ou risque ne vous arrivera (Insha-Allah)
2- Envoyer ce message à un certain nombre de gens que vous connaissez et par la grâce d'Allah vous serez bénis pour chaque personne pour laquelle vous avez expédié ce courrier électronique

Partager cet article
Repost0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 23:30

"Et implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui. Mon
Seigneur est vraiment Miséricordieux et plein d'Amour (wadud)" sourate Hud
verset 90

Il t'a crée(e)
Il t'a insufflé de Son "Ruh"
Il a mis dans ton coeur la "Fitra" Il t'a enseigné
Il a demandé à des créatures qui ne se prosternent qu'à Lui de se prosterner
pour toi Il t'a élévé
Il t'a comblé de bienfaits Il t'a montré le chemin
Il t'a pardonné Il t'a ouvert les portes de Sa Miséricorde
Alors qu'as-tu, O Homme, à ne pas te précipiter vers Lui lorsqu'il touvre
grand Ses portes? Qu'as-tu à ne pas l'AIMER encore et encore, lorsqu'Il
patiente avec toi?Qu'as-tu à ne pas pleurer d'Amour pour Lui, lorsque dans
ta prière tu es face à Lui?Ne vois-tu pas qu'Il a tout crée pour TOI? Ne
vois-tu pas que tout ce qui est autour de toi vient de Lui? Rappelle-toi que
cette datte que tu mets à la bouche vient d'un arbre qu'Allah a crée pour
toi, et que toi, tu as le privilège d'y goûter.
Quelle sensation lorsque tu l'aimes d'une telle force, mais que cet Amour te
semble
insuffisant: tu aimerais accéder à un Amour encore plus grand, plus
profond, tu aimerais accéder à LUI, t'approcher de Lui, n'être qu'avec
LUI,
Lui Seul.

Recherche cette sensation, Allah est tout proche...tout proche...demande Lui, jamais Il ne te refusera, parle Lui,
jamias Il ne se détournera, vas vers lui, Il viendra tout prêt de toi, tout
proche.

Qu'Allah t'offre Son Amour et celui de ceux qui l'aiment et celui des choses
qui te rapprocheront de Lui.

Partager cet article
Repost0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 23:27
Les droits de la nature en islam

"Le monde assiste actuellement à un réchauffement de son climat." Cette phrase, chacun l'a entendue dire maintes et maintes fois. Même si les scientifiques ne veulent ni ne peuvent se prononcer de façon absolument certaine, l'idée fait de plus en plus son chemin que ce réchauffement aurait pour cause l'activité des hommes sur terre.

La nature n'est plus considérée que comme un réservoir de matières premières où l'on pourrait puiser sans cesse. Ce n'est pas là la conception de l'islam, qui enseigne que les animaux, les végétaux et les objets inertes de la nature ont des droits sur l'homme.

1) Ne pas faire du travail sur la matière l'objectif de sa vie sur terre :

Attention, l'islam ne dit pas, à l'instar de certains religieux en Europe du Moyen-Age ou de la frange écologiste radicale d'aujourd'hui, que le progrès technologique serait en soi une mauvaise chose. Au contraire, l'islam dit que le progrès technologique est tout à fait possible en soi, car dans le Coran, Dieu affirme aux hommes qu'Il a mis les ressources du monde à leur service, pour qu'ils puissent vivre sur terre l'épreuve de la vie terrestre : "Dieu est Celui qui a créé les cieux et la terre et qui, du ciel, a fait descendre une eau grâce à laquelle Il a produit des fruits pour vous nourrir. Il a mis à votre service les vaisseaux qui, par Son Ordre, voguent sur la mer. Il a mis à votre service les rivières. Il a mis à votre service le soleil et la lune, assujettis à une perpétuelle révolution. Il a mis à votre service la nuit et le jour. Et Il vous a accordé de tout ce que vous lui avez demandé. Et si vous comptiez les bienfaits de Dieu, vous ne sauriez les dénombrer. L'homme est vraiment très injuste, très ingrat" (Coran 14/32-34) (voir également Coran 31/20, 45/12-13 ; voir aussi 11/7).

L'islam enseigne cependant que les hommes ne doivent pas faire de ce progrès un objectif primordial de leur existence, au point de lui rendre une sorte de culte (shirk khafî). L'islam enseigne que le culte est réservé à Dieu. L'amour suprême aussi. Le Prophète (sur lui la paix) a ainsi dit : "Si l'être humain avait une vallée pleine d'or, il en voudrait absolument une deuxième..." (rapporté par al-Bukhârî). "La richesse ne dépend pas de la quantité de biens. La richesse est que l'âme se suffise (de ce qu'elle a)" (rapporté par Muslim).
L'islam enseigne de plus que les hommes doivent orienter l'application de la technique par des limites éthiques et juridiques.

Bref, le progrès technique oui. Mais un progrès qui tienne compte de tous les aspects de la vie humaine, et non pas un progrès à n'importe quel prix. Non pas le progrès pour le progrès, quel qu'en soit le coût social, éthique, spirituel, sanitaire, écologique, etc. En islam, les limites et orientations communiquées par la révélation entendent justement permettre la prise en compte de tous ces impératifs et la réalisation d'un équilibre.
Et c'est également ce à quoi aspire globalement M. Allègre — scientifique français bien connu, ministre de l'Education et de la Recherche en France de 1997 à 2000 —, qui pense qu'il y a une troisième voie envisageable entre ceux qui voudraient que rien ne change et ceux qui voudraient que presque aucune limite ne soit prise en compte qui oriente le progrès : "Vous ne pouvez pas, dit-il, enlever la science à l'homme. Ils sont liés. Dire qu'on va arrêter le progrès est une attitude absurde. Le mouvement est perpétuel. En revanche, ce qu'il faut c'est, chaque fois que l'on fait quelque chose, regarder où ça mène" (Le Point du 18/ 07/ 98, p. 147).

Il nous faut donc réaliser une troisième voie entre ceux qui ne veulent presque pas de progrès technologique et ceux qui veulent que presque rien n'arrête le progrès... Un juste milieu, un équilibre entre développement et respect de la nature.
Une seule chose nous permettra de réaliser cet équilibre : c'est de réaliser l'équilibre entre nos désirs d'une part et nos devoirs d'autre part, devoirs tels que définis par Dieu et Son Prophète. Or, nous avons des devoirs spirituels, moraux, sociaux , écologiques (tout cela entre dans le concept musulman de ce qui est "religieux").
Nous citons justement ci-après certains Hadîths du Prophète qui mettent en exergue certains devoirs que nous avons vis-à-vis de la nature. Il est vrai que certains de ces Hadîths ont un objectif non pas écologique mais spirituel, moral ou social. Cependant, indirectement ils touchent aussi au domaine écologique.

2) Nous souvenir que les ressources de la terre (eau, mais aussi air, sol, poissons, etc.) ne sont pas infinies mais qu'elles s'épuisent :

Le Prophète (la paix soit sur lui) passa un jour près de Sa'd qui faisait ses ablutions. "Que signifie ce gaspillage, Sa'd ?" lui dit-il. "Peut-il y avoir du gaspillage dans les ablutions ? - Oui, répondit le Prophète, même si tu tu trouves au bord d'un cours d'eau." (rapporté par Ibn Mâja, la chaîne de transmission de ce Hadîth est faible (dha'ïf), mais son contenu est approuvé par des Hadîths authentiques : voir Durûs fil fiqh wal hadîth).

3) Ne pas jeter ses détritus n'importe où :

Le Prophète (la paix soit sur lui) a compté comme une branche de la foi du musulman "le fait d'enlever du chemin ce qui cause du tort." (rapporté par Muslim). Comment le musulman pourrait-il donc jeter ici et là des détritus, dont il sait qu'ils vont causer du tort ?

4) Ne pas tuer inutilement les animaux :

Le Prophète (la paix soit sur lui) a dit : "Toute personne qui tue ne serait-ce qu'un moineau devra rendre des comptes à Dieu s'il ne l'a pas fait dans son droit. - Et quel est son droit ?" demanda-t-on. - C'est que tu en consommes la chair" (rapporté par an-Nassaï).
Le sacrifice d'un animal au nom de Dieu (lors de l'Eid al-Adh'hâ, par exemple) est aussi une cause légitime. De même, tuer les animaux nuisibles et dangereux est autorisé, à condition que ce soit sans cruauté et sans souffrance inutile. Il y a à ce sujet un Hadîth du Prophète rapporté par Muslim.

5) Planter le maximum de plantes et d'arbres utiles :

Le Prophète (la paix soit sur lui) a dit : "Chaque musulman qui plante une plante [arbre ou autre], alors tout ce qui en sera mangé sera compté pour ce musulman comme acte de charité. Tout ce qui en sera volé sera compté pour lui comme acte de charité. Tout ce qu'un animal en mangera sera compté pour lui comme acte de charité. Tout ce qu'un oiseau en mangera sera compté pour lui comme acte de charité." (rapporté par Muslim).
Il a aussi dit : "Si la fin du monde venait à survenir alors que l'un d'entre vous tenait dans sa main une plante, alors s'il peut la planter avant la fin du monde, qu'il le fasse !" (rapporté par Ahmad).

6) Eviter toute construction inutile :

Le Prophète (la paix soit sur lui) a dit : "Ecoutez bien : toute construction est un fardeau pour celui qui l'entreprend, sauf celle dont il a vraiment besoin, sauf celle dont il a vraiment besoin" (rapporté par Aboû Dâoûd). Des constructions sont bien sûr nécessaires pour loger ceux qui ont besoin d'un toit. C'est des constructions inutiles que ce Hadîth parle.
Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).
Partager cet article
Repost0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 23:01
Imagine-toi la rencontre du Très Miséricordieux

Pendant que Ses amis, dont tu feras parti, discuteront à l'ombre de Tûba, Allah ordonnera à un Héraut de Ses anges d'adresser un appel à Ses amis afin de réaliser en leur faveur la Promesse de Son extrême générosité, cette immense allégresse de les rapprocher de Lui, de leur accorder une entrevue de bienvenue et de leur montrer Sa Magnifique Face. C'est ainsi qu'ils atteindront la plus noble des positions, le paroxysme de l'allégresse et l'ultime désir. Tu te rendras à peine compte quand l'ange lancera cet appel:

« Ô hôtes du Paradis !

Vous avez auprès d'Allah une Promesse

qui n'a pas encore été réalisée? ».

Ils protesteront tant leur paraîtra immense ce qui leur aura déjà été accordé. C'est qu'il n'y aura pas meilleure donation que celle qui leur aura été faite. Ils auront été introduits dans Son voisinage et assurés contre Son châtiment. Tu diras, en même temps qu'eux:

« N'a-t-II pas regardé nos visages !?

Ne nous a-t-Il pas fait entrer au Paradis !?

Ne nous a-t-Il pas écartés du Feu !? ».

Ce sera alors Son appel, ordonnant de lui rendre visite.

« Allez donc Lui rendre visite ! »

Tandis qu'ils seront dans cet état, leurs coeurs, avec leurs âmes, sembleront s'envoler de leurs corps, de joie et d'allégresse. Les anges viendront alors, conduisant des chameaux de Khorasan créés de rubis, animés d'une vie qui leur aura été insufflée. Leurs rênes seront faites de chaînes d'or. Leurs faces apparaîtront comme des lampadaires lumineux et beaux. Ils ne satisferont jamais leurs besoins naturels. Ils auront des ailes, surmontées d'un tissu rouge en soie du Paradis et de poils fins d'une blancheur éblouissante. Sur leur dos, il y aura deux raies rouges sur un fond blanc, telles celles qui couvrent le dos des chevaux de ce monde. Les créatures n'auront jamais vu de pareilles montures, ni de couleur si belle.

Imagine la beauté de ces bêtes et la beauté de leur forme, des bêtes de rubis du Paradis, dans leur couleur rouge et jaune et leur éclatante lumière quand elles se mettront en mouvement.

Imagine leur beauté et la beauté des visages des anges, la beauté de leurs rênes, chaînes en or du Paradis. Ils les conduiront, d'un rythme régulier, à la rencontre des Amis d'Allah au nombre desquels tu seras. Belle sera l'allure de ces bêtes créées ainsi sans le dressage des humains. Ce sont des bêtes qui n'auront pas été domptées, obéissant à leurs chaînes et guidées sans apprentissage préalable.

Imagine les anges les faire avancer jusqu'à s'approcher des Amis d'Allah et les faire baraquer.

Imagine leur baraquement, leur beauté et l'allure de leurs formes, dès qu'ils arriveront près des Amis d'Allah . Ton coeur saura que tu monteras l'une d'elles et que tu te rendras vers ton Seigneur avec les autres visiteurs. Une fois accroupies, elles seront baraquées sur des dunes de musc dans les prés de safran, sous Tûba et le reposoir des adorateurs d'Allah . Les anges s'approcheront des Amis d'Allah et leur diront de leurs voix mélodieuses :

«Ô Amis du Miséricordieux! Allah, votre Seigneur, vous adresse Son salut. Il vous rendra visite et vous ordonnera de venir Lui rendre visite ensuite afin qu'Il vous voit et que vous Le voyiez, qu'il vous parle et que vous Lui parliez, qu'il vous salue et que Le saluiez et qu'Il vous accorde davantage de Sa faveur et de Sa miséricorde. Il est le Détenteur d'une large miséricorde et d'une faveur incommensurable».

Quand les Amis d'Allah entendront (ces paroles) et que, toi aussi, tu les entendras, ils se précipiteront vers leurs montures, par amour et désir ardent de leur Seigneur.

Imagine la célérité de leurs bonds, toi parmi eux, la beauté de leurs visages que la joie illuminera quand ils seront auprès leur Seigneur et verront leur Bien-Aimé.

Imagine leur appréhension lorsqu'ils mettront le pied droit aux étriers de rubis, d'émeraudes et de perles.

Imagine la beauté de leurs pieds. Ce sont des pieds remodelés qui n'auront plus la même forme. Ils auront acquis plus de magnificence que ceux qu'ils avaient dans la demeure terrestre. Puis Allah les placera dans Son paradis, à l'abri de tous les fléaux. Il aura métamorphosé et les aura fait resplendir après de longues périodes dans les dunes de musc et les prés de safran.

Imagine la beauté de leur lumière quand les Amis d'Allah enfourcheront leurs montures de rubis et de perles.

Imagine-les dans leur beauté, mettant leurs pieds sur les étriers du Paradis, puis s'installant, sans difficulté ni peine, sur des selles de perles et de rubis incrustés d'argent et de pourpre.

Ô la beauté de la blancheur des perles sur ce fond rouge pourpre !

Quand ils s'installeront, et que tu t'installeras aussi sur ta monture avec eux, ils redresseront leurs montures et leurs bonds soulèveront alors un tourbillon de musc qui imprégnera leurs habits et leurs cheveux. Puis, les montures s'aligneront en une seule rangée, rectiligne, formant un cortège sans sinuosité. Aucune ne sera en retrait par rapport aux autres.

Quel magnifique cortège! Quels merveilleux cavaliers !

Imagine cet alignement dans toute son étendue, dans toute sa rectitude, et l'agencement aussi semblable de leurs visages, des diadèmes sur leurs fronts et au-dessus de leurs têtes des couronnes de perles et de rubis.

Que penses-tu des visages des hôtes du Paradis, réunis dans un même ensemble, portant des diadèmes et des couronnes dans un parfait alignement? Que penses-tu de ce rassemblement de milliers, de milliers et de milliers de personnes ? Les coeurs seront bien incapables de dénombrer les couronnes de perles et de rubis rayonnant au-dessus de leurs visages resplendissants de lumière, souriants et gais.

Si tu pouvais imaginer ce cortège de montures, l'alignement de ses cavaliers, l'ajustement des couronnes au-dessus des visages des Amis d'Allah , rayonnant de lumière et de bonheur, tu aspirerais à un désir légitime, tu saisirais de ton coeur la réalisation de la Promesse de ton Seigneur à Ses Amis. Quand l'alignement et l'agencement des couronnes se formeront, les ( Amis d'Allah ) presseront le pas en disant :

« Allons vers notre Seigneur ! »

Imagine les montures quand elles se mettront en marche, aussi légères que les rubis, dans un même mouvement et d'un même pas, sans qu'aucune ne précède l'autre. Les corps des amis de Allah se soulèveront de bonheur sur ces (montures), leurs épaules, dans leur marche, resteront à la même hauteur. Les rênes de leurs montures et de leurs étriers se maintiendront aussi au même niveau. En se mettant en marche, leurs montures soulèveront le musc et leurs pieds fouleront les près de safran. Quand ils s'approcheront des arbres du Paradis, ces arbres leur lanceront de leurs fruits. Ces fruits tomberont dans leurs mains alors qu'ils poursuivront leur marche.

Ô qu'ils seront beaux ces fruits dans les paumes de leurs mains !

Les arbres se détacheront et s'écarteront de leur chemin. Sur une inspiration de leur Maître, afin que leur alignement ne se désorganise pas, que leur rang ne se déforme pas et que leur agencement ne se modifie pas. Ainsi, les Amis d'Allah ne se sépareront pas les uns des autres car ils seront des compagnons dans le Paradis puisque, en ce monde, ils s'aimaient, les uns les autres, en Allah. Les compagnons seront célèbres. Chaque couple de compagnons sera renommé par la bonne compagnie qu'il aura témoignée à l'autre. Leurs parures et leurs habits seront de la même couleur. La robe de leurs montures sera également de couleur identique.

Imagine-toi quand ton Seigneur t'accordera des faveurs, et que tu seras serré contre ton compagnon, épaule contre épaule. Vous vous approcherez des arbres du Paradis qui secoueront leurs fruits qui tomberont dans vos mains, les mains des Amis du Miséricordieux. Puis ils s'écarteront, avec leurs racines, de leur chemin pendant que vous continuerez votre route, emplis de joie. Leurs coeurs tangueront, tout tendus vers la contemplation de leur Bien-Aimé. Ils avanceront dans la gaieté, les uns se tournant vers les autres, discutant, riant et badinant dans leur marche, louangeant leur Seigneur pour avoir été Véridique dans Sa promesse envers eux, et pour leur avoir accordé la permission d'être dans Son Voisinage.

Ils poursuivront leur marche jusqu'à s'approcher du Trône de leur Seigneur. Ils verront de visu la beauté de Ses voiles et de Sa lumière. Ils accélèreront le pas dans leur désir ardent, leur amour et leur joie (de voir leur Seigneur).

Imagine leurs montures qui volent, la course de leur cortège équilibré et la lumière éclatante des visages des cavaliers. Les anges escorteront les montures, les conduisant, à pas redoublés, vers leur Seigneur jusqu'à atteindre l'estrade du Trône de leur Maître.

Imagine l'étendue de cette estrade et la beauté de sa lumière, son cérémonial éblouissant et son parfum de fleur. Des tapis et des coussins seront posés sur les dunes de musc. Chacun de ces jeunes d'Allah saura ce qui lui a été préparé. Les sièges seront réservés aux Elus d'entre Ses serviteurs et aux Amis d'entre Ses créatures. Quand ils s'approcheront de ce qu'Il leur a été préparé en chaires, sièges, tapis et coussins, chaque jeune pliera sa belle jambe pour quitter l'étrier et descendre devant une chaire, un siège ou un tapis.

Imagine la façon dont ils plieront leurs jambes pour prendre place sur leurs sièges et s'y établir. Imagine la douceur de ces cuisses et de ces hanches posées sur les sièges en perles et en rubis. Quel siège immense ! Qu'il est magistral cet Ami d'Allah , assis, les pieds croisés !

Quand les gens prendront leurs sièges et y reposeront, les Voiles irradieront une lumière éclatante. Ô le doux plaisir de leurs yeux! Ils tendront l'oreille dans l'attente de la parole de leur Bien-Aimé.

Imagine-les assis sur leurs sièges, Promesse véridique de leur Maître et Roi, celle d'être proches de Lui suivant leur rang hiérarchique. Les Aimés d'entre eux seront les plus proches de Lui parce qu'en ce monde, ils éprouvaient pour Lui un amour intense. Les plus proches de Son Trône seront ceux qui portaient Ses signes probants auprès de Ses créatures, puis les prophètes - Que le salut soit sur eux -, puis les véridiques proches à égale distance du Tout Puissant, le Très Miséricordieux.

Immense sera Celui qu'ils visiteront ! Allah de gloire, de grandeur recevant leur visite.

Imagine-les assemblés avec leur belle dignité et la beauté et l'illumination de leurs visages lorsque la lumière du Trône d'Allah et Ses voiles se refléteront sur eux. Puis, Imagine leur assemblée et l'irradiation de leurs sièges et de leurs chaires, attendant la Vision de leur Seigneur. Ton âme volera dans ton amour ardent de Lui. Ce qui serait de ton bon droit.

Que cela est grandiose pour un être sensé, connaissant Allah et désirant ardemment son Seigneur et Sa vision !

Imagine cela avec un esprit exempt de toute autre préoccupation. Peut-être que ton âme aura honte de se couper de tout ce qui te sépare de Lui et de ne pas renoncer à tout ce qui occupe ton esprit et t'empêche de te rapprocher de ton Seigneur.
Partager cet article
Repost0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 22:58

Un homme pieux est d'une foi inébranlable.
Sa foi est solide et accompagnée de conviction. Il languit pour la connaissance.
Il est indépendant, mais modéré.
Il est tout soumis lorsqu'il prie.
Il reste digne même lorsqu'il est pauvre.
Il fait montre de patience dans la difficulté.
Il cherche toujours des moyens de subsistance légaux.
Il est plein d'enthousiasme pour le droit chemin.
Il se garde bien d'être avare.
Il n'a pas de désirs répréhensibles.
Il contrôle sa colère.
Tout le monde attend de lui qu'il soit bon envers eux, et personne ne peut penser qu'il lui veuille du mal.
Il ne parle pas méchamment.
Il parle doucement.
Il ne fait rien de répréhensible.
Tout ce qu'il fait est souhaitable.
Il est calme est tranquille, même en cas de perturbations.
S'il est dans l'aisance, il est reconnaissant.
Il ne commet pas un péché par amour pour un ami.
Il n'offense pas les autres en les insultant ou en les diffamant.
Il ne fait pas tort a son voisin.
Il souffre les difficultés, mais les autres n'ont rien a craindre de lui.
Il s'efforce d'obtenir le salut dans l'Au-delà, mais il ne nuit à personne.
S'il approche de quelqu'un, c'est parce que ce dernier a de l'affection et de la bonté.
Il ne s'écarte de personne par vanité, ni ne se lie d'amitié avec personne pour le duper.

Partager cet article
Repost0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 16:43
la réponse à une question que nous nous sommes tous un jour posé

Quand on élève des enfants, on aimerait que plus tard, si Dieu nous fait parvenir à la vieillesse, ses fils et filles habitent dans son voisinage afin que souvent on se retrouve assis ensemble, que l'on pense à Dieu et que l'on évoque les souvenirs des jours passés.

Ce que chacun et chacune souhaitent ainsi pour cette vie première, Dieu le leur promet pour la vie dernière.

Il dit : "Ceux qui auront apporté foi et que leurs enfants auront suivis dans la foi, Nous ferons que leurs enfants les rejoignent. Et Nous ne diminuerons en rien le mérite de leurs œuvres. Chaque homme sera responsable de ce qu'il aura acquis" (Coran 52/21). Il dit aussi : "Les jardins d'Eden ; ils y entreront, eux, ainsi que ceux qui en seront aptes parmi leurs parents, leurs conjoints et leurs enfants. Et les anges entreront auprès d'eux de chaque porte : "Que la paix soit sur vous pour ce que vous avez enduré"" (Coran 13/23-24).


Ibn Abbâs commente le premier de ces deux versets ainsi : "Lorsque l'homme entrera au Paradis, il questionnera au sujet de ses parents, de son épouse et de ses enfants. On lui dira : "Ils n'ont pas atteint le même degré que toi." Il dira : "Seigneur, (le mérite de) ce que je faisais (doit revenir) à moi et à eux"" (cité par Ibn Kathîr dans son Tafsîr, tome 4 p. 213).

"Nous ferons que leurs enfants les rejoignent" : "Rejoindre" désigne le fait d'accéder au même degré dans le Paradis. Le fait est que les habitants du Paradis ne seront pas tous au même degré. On le voit dans la sourate "L'Evenement" (al-Wâqi'a, 56ème sourate du Coran) : il y est fait mention des "Devanciers : eux sont les Rapprochés", puis des "Gens de la Droite" (Coran 56/10-11 et 27). La sourate "Le Miséricordieux" (ar-Rahmân, 55ème sourate) évoque, elle, deux grands grades, l'un "pour ceux qui auront eu la crainte révérentielle (parfaite et complète) de Dieu", l'autre étant moindre (Coran 55/46 et 62). A l'intérieur de ces deux grands grades existent ensuite de multiples degrés : le Prophète a dit : "Dans le Paradis existent cent degrés" (rapporté par al-Bukhârî).

Les deux versets traités dans cette page signifient que si un membre de la famille aura été admis – par la Grâce de Dieu qui aura accepté ses excellentes actions – à un grade plus élevé que ses proches, il pourra y avoir un "regroupement familial" dans le grade le plus élevé (cf. Tafsîr Ibn Kathîr tome 2 p. 441).

"Ceux qui en seront aptes" (second verset) : il s'agit de ceux qui, sur terre, auront eu la foi que Dieu agrée (Bayân ul-qur'ân 5/111) : le premier verset exprime la même chose par ces termes : "et que leurs enfants auront suivi dans la foi".

"Nous ferons que leurs enfants les rejoignent" (premier verset) : le second verset dit que cela s'appliquera aux enfants mais aussi aux parents et aux conjoints.


Une question et sa réponse :

Ici une question se pose : si regroupement familial il pourra y avoir, tout le monde se retrouvera au même degré dans le Paradis, puisque chacun est l'enfant et le parent d'un autre.
La réponse est que déjà il faut noter qu'à certaines générations il y a des personnes qui ne sont pas croyantes et que la règle ne s'applique donc pas à elles. Ensuite, au sein de ceux qui seront morts avec la foi voulue, le regroupement familial, écrit Cheikh Thânwî, ne pourra peut-être avoir lieu que dans le degré atteint directement et personnellement par quelqu'un : si les enfants d'une personne seront admis au même degré qu'elle à cause de leur lien de parenté, les petits-enfants de ces enfants ne seront pas admis au même degré qu'eux, car eux n'ont pas atteint ce degré directement et personnellement mais à cause de leur père. (Cf. Bayân ul-qur'ân 11/67.).
Peut-être également que ce genre de regroupement se fera sur demande ? Wallâhu A'lam. Peut-être alors que les personnes seront naturellement amenées à faire un choix en fonction de la détermination de ceux que, de leurs ascendants et de leurs descendants, elles auront le plus côtoyés sur terre : si on aura plus côtoyé ses grands-parents alors que ceux-ci auront peu vécu en compagnie de leurs propres parents, ce sera peut-être dans le voisinage immédiat de ceux qu'ils avaient longuement côtoyé sur terre que ces grands-parents auront naturellement le désir de vivre ; quant à leurs propres parents, ils leur rendront visite régulièrement, mais pour ce qui est du voisinage, ils auront demandé à vivre auprès de ceux qu'ils auront plus connu pendant leur vie terrestre. Wallâhu A'lam.


Frère, sœur

Frère, sœur, tu n'as pas fondé une famille et n'as pas donné naissance à des enfants pour t'en désintéresser. Tu as la responsabilité de leur donner la meilleure éducation possible et de créer une ambiance d'entraide vers le bien au sein de ta famille. Tu n'es responsable que de tes efforts sincères en ce domaine, la guidance ne relève que de Dieu. Mais ton espoir reste que par Sa Grâce Il agrée tes efforts d'éducation et continue à vous guider, toi, ton conjoint, tes enfants et tes parents, vers ce qu'Il agrée en chaque domaine de la vie, et ce jusqu'à votre dernier souffle. Et alors Il fera en sorte que, ayant vécu quelque temps ensemble sur cette terre durant cette vie éphémère ('âjila) et basse (dunyâ), Il vous fera vivre ensemble dans la vie sans fin de l'au-delà : vous serez ensemble dans les jardins d'Eden. "Les jardins d'Eden ; ils y entreront, eux, ainsi que ceux qui en seront aptes parmi leurs parents, leurs conjoints et leurs enfants. Et les anges entreront auprès d'eux de chaque porte : "Que la paix soit sur vous pour ce que vous avez enduré"."

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).
Partager cet article
Repost0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 16:41
A l'adolescent qui se plaint de la vaisselle a faire,
ça veut dire qu'il est à la maison et non dans la rue...

Aux impôts que je paie, ça veut dire que j'ai unemploi...

Au ménage a faire après un festin, ça veut dire que j'étais entouré(e) d'ami(e)s...

A mes vêtements qui sont juste un peu trop serres,
ça veut dire que je mangea ma faim...

A mon ombre qui veille sur moi au travail,ça veut dire que je suis en pleine lumière...

A la pelouse qui a besoin d'être tondue, aux fenêtres à nettoyeret aux planchers à laver, ça veut dire que j'ai un toit...

Aux plaintes faites à nos gouvernements, ça veut dire que nous avonsla liberté d'expression...

Au dernier stationnement que j'ai trouvé au bout de la cour du magasin, ça veut dire que je suis capable de marcher...

A ma grosse facture de chauffage,ça veut dire que je suis au chaud...

A la personne derrière moi qui parle trop fort,ça veut dire que j'entends....

A ma pile de linge sale à nettoyer et à repasser,ça veut dire que j'ai des vêtements à porter...

A l'épuisement et à la douleur musculaireà la fin de la journée, ça veut dire que je suis capable de travailler dur physiquement...

A la sonnerie de mon réveille-matin, ça veut dire que je suis vivant(e)...

Al Hamdoulillah pour toutes ces belles choses qu'on ne remarque même plus avec le temps...

(merci à la soeur leila-lila )

source : http://aslama.com/
Partager cet article
Repost0