Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 23:06

   

Pourriez-vous me suggérer des questions à poser lors d’une rencontre avec un prétendant en vue de mieux le connaître ?

Réponse de Sheikh Faraz Rabbani

Au Nom d’Allâh, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Comme vous le savez, la plupart des mosquées et des communautés islamiques organisent de nos jours ce que l’on pourrait appeler des rencontres prémaritales. Ceci a normalement lieu avant les fiançailles, le mariage ou autres afin que les deux intéressés puissent vraiment se connaître. D’habitude, un imam organisent trois sessions de rencontres prémaritales, voire plus, durant lesquelles les deux personnes doivent répondre à leurs interrogations mutuelles. Ci-dessous, vous trouverez cent questions qui pourrait être posées à votre futur prétendant. Il est de votre intérêt (particulièrement les sœurs) de poser ces questions à votre futur époux afin de mieux le comprendre (...) et de pouvoir explorer, chez lui, les thèmes suivants [1] :


Sa conception du mariage et sa situation matrimoniale

  1. Quelle est ta conception du mariage ?
  2. As-tu déjà été marié ?
  3. Es-tu marié maintenant ?
  4. Quelles sont tes attentes du mariage ?
  5. Quel est le rôle d’un mari ?
  6. Quel est le rôle d’une épouse ?
  7. Entends-tu pratiquer la polygamie ?

Ses grands projets dans la vie

  1. Quels sont tes objectifs dans la vie ? (à court et à long terme)
  2. Détermine trois choses que tu voudrais accomplir dans le futur proche ?
  3. Détermine trois choses que tu voudrais accomplir sur le long terme ?

Ses critères de choix pour sa partenaire de vie

  1. Pourquoi m’as-tu choisie (ou une autre personne) en tant qu’épouse éventuelle ?
  2. Quel est actuellement le rôle de la religion dans ta vie ?
  3. Es-tu une personne spirituelle ?
  4. Comment conçois-tu un mariage islamique ?
  5. Quelles sont, religieusement parlant, tes attentes de ton épouse ?

Ses relations sociales

  1. Quelle est ta relation avec la communauté islamique de ta région ?
  2. Fais-tu du bénévolat dans des activités islamiques ?
  3. Du point de vue spirituel, que pourras-tu offrir à ton épouse ?
  4. Quelle est ta relation avec ta famille ?
  5. Comment veux-tu que ta relation avec la famille de ton épouse soit ?
  6. Comment veux-tu que la relation de ton épouse avec ta famille soit ?
  7. Y a-t-il maintenant quelqu’un de ta famille qui vit avec toi ?
  8. Entends-tu, dans l’avenir, vivre avec quelqu’un de ta famille ?
  9. Si, pour une raison ou une autre, ma relation avec ta famille tourne mal, que devrait-on faire ?

Ses connaissances, son milieu

  1. Qui sont tes amis ? (Nomme trois au moins)
  2. Comment as-tu fait leur connaissance ?
  3. Pourquoi sont-ils tes amis ?
  4. Qu’est ce qui te plaît le plus chez eux ?
  5. Après le mariage, quelle sera ta relation avec eux ?
  6. As-tu des amies du sexe opposé ?
  7. Quel est maintenant le niveau de ta relation avec elles ?
  8. Quel sera son niveau après le mariage ?
  9. Quel genre de relation voudrais-tu que ton épouse ait avec tes amis ?

Ses temps de loisirs

  1. Que fais-tu durant ton temps libre ?
  2. Aimes-tu recevoir chez toi des invités pour te distraire ?
  3. Qu’attends-tu de ton épouse lorsque tes amis viennent vous rendre visite ?
  4. Comment vois-tu le fait de parler chez nous en utilisant d’autres langues que je ne comprends pas ? (avec des amis ou la famille)
  5. Voyages-tu ?
  6. Comment passes-tu tes vacances ?
  7. Comment t’attends-tu à ce que ton épouse passe ses vacances ?

Sa culture et son intelligence émotionnelle

  1. Lis-tu ?
  2. Que lis-tu ?
  3. Après le mariage, penses-tu que tu diras à ton épouse des choses romantiques ?
  4. Après le mariage, penses-tu que tu voudras exprimer ton affection en public ?
  5. Comment exprimes-tu ton admiration pour quelqu’un que tu connais maintenant ?
  6. Comment exprimes-tu tes sentiments pour quelqu’un qui t’a fait une faveur ?
  7. Aimes-tu écrire tes sentiments ?
  8. Si tu te comportes maladroitement avec quelqu’un, comment t’excuses-tu ?
  9. Si quelqu’un se comporte maladroitement avec toi, comment voudras-tu qu’il (elle) s’excuse ?
  10. Combien de temps passe avant que tu puisses pardonner à quelqu’un ?
  11. Comment prends-tu les décisions importantes ou moins importantes dans ta vie ?
  12. Profères-tu des jurons chez toi ? en public ? avec la famille ?
  13. Tes amis en profèrent-ils ?
  14. Ta famille en profère-t-elle ?
  15. Comment exprimes-tu ta colère ?
  16. Comment t’attends-tu à ce que ton épouse exprime sa colère ?
  17. Que fais-tu lorsque tu es en colère ?
  18. Selon toi, à partir de quand il faut envisager une médiation entre les époux ?
  19. Quand une dispute religieuse ou autre éclate au sein du couple, comment le différend devrait-il être résolu ?
  20. Qu’est-ce qui constitue selon toi un abus mental, verbal, émotionnel et physique ?
  21. Que fais-tu lorsque tu te sens victime d’un abus ?
  22. À qui demanderas-tu de l’aide le cas échéant ?

Santé et style de vie

  1. Souffres-tu d’une maladie chronique quelconque ?
  2. Avant le mariage, entends-tu passer un examen médical ?
  3. Quels sont selon toi les éléments de la bonne santé et de la bonne alimentation ?
  4. Comment prends-tu soin de ta santé et de ton alimentation ?

La gestion de ses ressources

  1. Quelle est ta définition de la richesse ?
  2. Comment dépenses-tu ton argent ?
  3. Comment économises-tu ton argent ?
  4. Comment le mariage affectera-t-il ta gestion de l’argent ?
  5. As-tu actuellement des dettes ? Si oui, comment te débrouilles-tu pour t’en acquitter ?
  6. Utilises-tu des cartes de crédit ?
  7. Soutiens-tu l’idée de prendre un crédit pour acheter une nouvelle maison ?
  8. Qu’attends-tu financièrement de ton épouse ?
  9. Quelles seront tes responsabilités financières dans le mariage ?
  10. Que penses-tu du travail de la femme ? Ton épouse pourra-t-elle travailler ?
  11. Si oui, comment penses-tu qu’un foyer à double revenu devrait gérer ses ressources ?
  12. Utilises-tu actuellement un budget pour gérer tes comptes ?
  13. Qui sont les personnes dont tu es financièrement responsable ?

L’éducation des enfants

  1. Soutiens-tu l’idée d’avoir une baby sitter ou une servante ?
  2. Souhaites-tu avoir des enfants ? Dans la négative, pourquoi ?
  3. Selon toi, es-tu capable d’avoir des enfants ?
  4. Souhaites-tu avoir des enfants durant les deux premières années du mariage ? Si non, quand ?
  5. Que penses-tu de l’avortement ?
  6. As-tu actuellement des enfants ?
  7. Quelle est actuellement ta relation avec tes enfants ?
  8. Quelle est ta relation avec leur père/mère ?
  9. À quelle relation t’attends-tu entre ton épouse et tes enfants et leur père/mère ?
  10. Quelle est la meilleure méthode pour élever les enfants ?
  11. Quelle est la meilleure méthode pour les corriger ?
  12. Comment as-tu été élevé ?
  13. Comment as-tu été corrigé ?
  14. Crois-tu qu’il faudrait fesser les enfants ? Dans quelles circonstances ?
  15. Crois-tu qu’il faudrait les inscrire dans des écoles publiques ?
  16. Crois-tu qu’il faudrait les inscrire dans des écoles islamiques ?
  17. Crois-tu en l’enseignement à domicile pour les enfants ? [2]
  18. Quel genre de relation tes enfants devraient-ils avoir avec leurs collègues ou amis non-musulmans ?
  19. Enverras-tu tes enfants rendre visite à leur famille étendue s’ils vivent dans une autre région ou un autre pays ?
  20. Quel genre de relation voudrais-tu que tes enfants aient avec tous leurs grands-parents ?
  21. Si des membres de ma famille sont non musulmans, ou appartenant à une ethnie ou une culture différente, quel genre de relation voudrais-tu entretenir avec eux ?

jeudi 24 mai 2007

PS: Traduit de l’anglais du site sunnipath.com.
 

Partager cet article
Repost0
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 22:34
Bienfaits de AAYATUL QURSI

1. Quiconque récite AAYATUL QURSI en sortant de chez lui sera protégé par 70.000 anges de gauches, droite, devant et derrière et s'il meurt avant de rentrer chez lui,il aura une récompense égale à 40 martyrs.
2. Quiconque récite AAYATUL QURSI 40 fois chaque jour au coucher du soleil aura une récompense de 40 Hajj (pélerinage).
3. Réciter AAYATUL QURSI chaque nuit au moment de se coucher crée un ange qui vous gardera jusqu'au matin.
4. Chaque mot élèvera 40 fois quiconque récite AAYATUL QURSI aprés l'ablution (WUZU).
5. Quiconque récite AAYATUL QURSI en rentrant chez lui sera protégé contre la pauvreté.


Voici la sourate en phonétique:

Allâhu là ilâha illâ huwa al-hayyu al-qayyûmu,
là ta'huduhu sinatun wa là nawmun
lahu mâ fi assamâwâti wa mâ fi al-ardi,
man dâ al-ladï yasfa`u `indahu illà bi-idnihi
ya`lamu mâ bayna `aydihim wa mà halfahum
wa là yuhitûna bi-Say'in min `ilmihi `illâ bimâ sâ'a
wasi`a kursiyyuhu as-samâwâti wa al-arda
wa là ya'ûduhu hifzuhumâ wa huwa al-aliyyu al-'azim


Traduction de AAYATUL QURSI:


Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même “al-Qayyûm“. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son Trône «Kursi » déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand.

Partager cet article
Repost0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 19:40
D'après Abdullâh ibnu Mas3ud Le Prophète a dit :
Il n'y a pas un serviteur qui dit quand lui arrive un souci ou une tristesse :
 
 « Allâhumma innî 3abduka, ibnu 3abdika, ibnu amatika. Nâsiyatî bi-yadika. Mâdin fiyya 7ukmuka, 3adlun fiyya qadâ-uka. Aç-aluka bi-kulli çmine huwa laka, çammayta bihi nafssaka, aw anzaltahu fî kitâbika, aw 3allamtahu a7adan min khalqika, aw ista-tharta bihi fî 3ilmi-l-ghaybi 3indaka, an taj 3ala-l-Qur-âna rabî3a Qalbî, wa nûra ssadrî, wa jalâ3a 7uznî, wa dhahâba hammî. »   
sans qu'Allah ne dissipe son souci et qu'il ne remplace sa tristesse par la joie. 
ils dirent : Ô Envoyé d'Allah il nous faut apprendre ces paroles ci.
Il dit : Assurément il faut à tout un qui les entendent qu'ils les apprennent. Rapporté par l'Imam Ahmed
 

Traduction du du3a :

Ô mon Seigneur ! Je suis Ton serviteur, fils de Ton serviteur et de Ta servante, mon toupet est dans Ta main. Ton jugement s'accomplit sur moi, Ton décret sur moi est juste.
Je t'implore par les noms qui T'appartiennent avec lesquels Tu T'es nommé ou que Tu as révélés dans Ton livre ou que Tu as enseignés à l'une de Tes créatures, ou bien que Tu a gardé secret dans Ta science de l'inconnu,

de rendre le Coran le printemps de mon cœur, la lumière de ma poitrine, la dissipation de ma tristesse et la fin de mes soucis

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 20:02

Rouleaux de printemps

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson des pâtes : 10 minutes
Ingrédients pour 5 personnes : 10 crêpes de riz de 22 cm de diamètre, 100g de vermicelles de riz, 15 crevettes cuites décortiquées, salade verte, feuilles de menthe, graines de sésame, 100g de germes de soja, lanières de jambon blanc et sauce nuoc-mâm. Optionnel : Tzatziki

Recette :
1- Cuire les vernicelles de riz durant 10 minutes dans l'eau bouillante et les rincer à l'eau froide. Pendant ce temps, tremper les crêpes de riz dans de l'eau tiède une minute pour qu'elles ramolissent, puis les faire sécher sur un plat spécial.
2- Sur chaque galette déposer
3-moitiés de crevette au centre, 1 petite feuille de salade, des vermicelles, des germes de soja, du jambon, des graines de sésame et des feuilles de menthe.
3- Recouvrir la garniture en rabattant une moitié de galette par dessus, puis rabattre les 2 côtés. Puis rouler avec le dernier côté en serant et maintenant la garniture.
4- Emballer dans un film alimentaire si vous ne les mangez pas tout de suite. Servir accompagné de sauce nuoc-mâm. Vous pouvez aussi étaler du tzatziki sur la feuille de salade.

Source: 
http://wonderkitchen.free.fr/Sale_page/rouleau_printemps.html

Petites suggestions personnelle:
- Pour secher les galettes de riz je les ai enveloppées délicatement dans un torchon propre qui s'est chargé d'absorber le trop plein d'humidité.
- Je trouve que la sauce nuoc mâm est trop forte pour mes petites papilles, j'ai donc opté pour une suace pour nems achetées en grande surface que du bonheur mash Allah

Partager cet article
Repost0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 14:44
Il est rapporté dans le Sahîh d’Al-Bukhârî :

«Chaque Lundi Abû Lahab est libéré de son châtiment, dans sa tombe, parce que de son vivant il libéra sa servante Thuwayba lorsqu'elle lui rapporta la nouvelle de la naissance du Prophète son neveu. ».
Le hafidh Shamsuddîn Muhammad Ibn Nâsir ad-Dimashqî dit :
« Si pour un mécréant condamné dont les deux mains en Enfer périront éternellement, il est établi que le jour du lundi le châtiment lui sera allégé pour sa joie pour Ahmad, que penser alors du serviteur qui, toute sa vie, fut heureux par Ahmad et mourut en monothéiste ? Si pour un mécréant condamné dont les deux mains en Enfer périront éternellement, il est établi que le jour du lundi le châtiment lui sera allégé pour sa joie pour Ahmad, que penser alors du serviteur qui, toute sa vie, fut heureux par Ahmad et mourut en monothéiste ? ». Dans son livre Mawrid Sadi-fi Mawlid al-Hadi
Partager cet article
Repost0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 10:17

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Hadith ~ Issue favorable

Malek Al-Achja'i -que Dieu l'agrée-, rapporte Ibn Ishaq, vint trouver le Prophète (BSDL) et lui dit: "Mon fils 'Awf fut pris en captivité!". Il lui répondit: "Envoie-lui dire que le Messager de Dieu t'ordonne de répéter souvent: "Il n'y a ni puissance ni force qu'en Dieu". En effet, l'envoyé transmit ces mots à 'Awf qui s'exécuta et passa la plupart de son temps à les répéter. Alors qu'il était ligoté, il constata que son lien se détacha. Il réussit à s'évader et, trouvant en sortant une chamelle, il la monta et parti. Sur son chemin, il rencontra un troupeau de chameaux, l'amena avec lui et, arrivé chez lui, appela ses parents. Son père s'écria: "C'est bien la voix de 'Awf, je jure par le Seigneur de la Ka'ba". Mais sa mère lui répondit: "Oh quel malheur! Comment pouvait-il être 'Awf alors qu'il est prisonnier et ligoté?". Le père et le domestique sortirent pour trouver 'Awf avec un grand troupeau de chameaux, et il raconta à son père ce qui s'est passé. Le père se rendit chez le Messager de Dieu (BSDL) et lui raconta tout. Il lui dit: "Dieu à cette occasion fit cette révélation: ...Et quiconque craint Allah, Il lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il lui suffit. ... [Coran 65 2-3]

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui

Les Compagnons du Prophète (Hayat-Assahaba)
Par Mouhammad Youssef Al-Kandahlawi - Volume II
Traduit par Fawzi Chaaban
Éditeur: Dar El Fikr - Beyrouth/Liban
Page 398

Partager cet article
Repost0
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 23:07

Voici une magnifique lettre mash allah que j'ai recu par mail je teins à vous la faire partager :

Cher Muhammed saws

J'écris cette lettre pour te donner des nouvelles du monde que tu as quitté et qui est à tout jamais derrière toi. C'est un bien drôle de monde et je dois t'avouer que je me sens, parfois, un peu perdue dans ce paradoxal 21ème siècle.

En apparence, rien ne ressemble à la société que tu as laissée. En apparence...
De là d'où je viens, on téléphone sur le balcon du cinquième étage et on s'endort le MP3 à la main dans un avion Paris-Alger. Le monde est relié et mon interlocuteur peut être en Argentine, en Afrique du Sud, en Suède ou les trois à la fois. Là d'où je viens, je n'entends pas l'appel à la prière mais le bruit de la ville incessant m'accompagne toujours.

Un peu enfantine, j'ai souvent rêvé de t'avoir près de moi le temps d'une journée. Je t'imagine alors m'accompagnant dans le métro ou en voiture.

L'espace d'un trajet, tu découvrirais de drôles de montures électriques et un mode de vie frénétique.Tu serais surpris de voir le nombre de personnes âgées et le peu de considérations qu'on leur porte. Tu verrais aussi la grandeur de la mixité ethnique et sociale. Là d'où je viens, dans la même rue, tu peux y observer la population du monde en miniature.

Tu y verrais des choses et des comportements regrettables, voire blessants et franchement inhumains...
Tu serais surpris peut être...

Cher Prophète, bonne nouvelle malgré tout. Le monde ne t'a pas oublié.

On chante encore ton histoire dans les plus belles mosquées, avec les plus performantes des sonors. On raconte parfois quelques bribes de ta vie à la télévision et à la radio. Certaines chaînes du câble te sont entièrement consacrées. On propage tes prouesses dans les langues les plus inattendues de par les journaux, les livres ou encore sur Internet.

Moi aussi, je m'y suis mise, j'aime parler de toi et j'apprécie de plus en plus écouter les bons conteurs de ta vie. Chacun insiste sur ce qu'il souhaite développer. Tes qualités sont toujours mises en avant par tes fidèles et chacun dans le creux de sa prière se souvient.
Des quatre coins du monde, ton nom raisonne encore.

En guise de gratitude, tes enfants portent ton nom et espèrent ainsi vêtir certaines de tes vertus. Parfois on se rassemble et on se remémore. Les plus chanceux te voient encore en rêve.

Moi, je ne t'ai jamais rencontré en songe. Mais j'espère sincèrement que nos vies se croiseront un jour et que tu m'accueilleras avec bienveillance parmi les tiens.

Je t'aime et je t'admire sincèrement même si je n'arrive même pas à prononcer correctement ton nom. Il m'arrive aussi de me mélanger dans les sonorités des bénédictions qui te sont accordées. Je t'aime avec un peu maladresse, je crois...

Depuis que Dieu, dans Son Infinie Miséricorde a touché et illuminé mon cœur, je me suis découverte une sensibilité insoupçonnée et j'ose te l'avouer, je pleure...
Je me cache parfois des hommes pour ne pas fléchir, mais je pleure. Je pleure comme une enfant. Les autres ne pourraient pas comprendre mes larmes...

Je dois te l'avouer, je viens tout juste d'arriver chez toi, dans ta communauté. Je suis un peu essoufflée et fatiguée de mon long voyage. Tes descendants m'ont bien accueillie. Il faisait si bon vivre dans leur agréable demeure. Reposée, je me suis endormie, éreintée, épuisée mais rassurée comme l'enfant perdu qui retrouve sa douce mère inquiète, à la fin d'une longue journée de recherche et de faux espoirs.

En me couchant, je me suis sentie propre comme jamais et je revisualisais les péripéties et les aventures de ma longue journée et de ma petite vie.

Mon cœur te réclame et demande sans cesse ta douce compagnie. Peut-être qu'un jour...
En attendant de te rencontrer, inch'Allah, j'implore Dieu de déverser sur toi Ses bénédictions les plus pures.

«Ashhadu an lâ ilâha illâ Llâhu wa anna Muhammadan rasûlu Llâhi »
Que la paix et la bénédiction de Dieu soit sur TOI Ô Messager d'ALLAH


Signé: Une musulmane  vivant au quinzième siècle de l'hégire

 


 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 23:29


Qu' Allah bénisse et accorde le plus haut des paradis a ses hommes courage qui ont sauvés tant de vie amin
qu'Allah maudisse et progète les toritionnaires israëliens de nos freres et soeurs au plus profond des enfers amin

Partager cet article
Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 23:26

assalamu alaykum wa rahmattullah wa barrakattuh
le du'a al Qounout

Le Prophète a dit : « Ma communauté-ci est une communauté bénie, elle n'a pas de châtiment au Jour dernier, car son châtiment est dans ce monde à travers les épreuves, les tremblements de terre, les guerres et les calamités. » rapporté par Abou Dawoud, Tabarani, El-Hakem, Bayhaqi

Le Dou3a al Qounout est une sunna qui se fait lors de situation difficile personnel ou que vit notre oumma.
Elle se fait soit après la prière du witr ou bien à la 2ème rak3at de la prière du Soubh avant de s'incliner ou bien après s'être relever de l'inclinaison.
Chez les Malikite il est recommandé qu'elle se fasse à voix basse et qu'elle ne soit pas longue et sans qu'on ne lève les mains. Il existe plusieurs invocations pour le du3a al Qunut dont voici une :
En arabe :
للّهُـمَّ اهْـدِنـي فـيمَنْ هَـدَيْـت، وَ عـافِنـي فـيمَنْ عافَـيْت،
وَ تَوَلَّـني فـيمَنْ تَوَلَّـيْت، وَ بارِكْ لـي فـيما أَعْطَـيْت،
وَ قِـني شَرَّ ما قَضَـيْت، فَإِنَّـكَ تَقْـضي وَ لا يُقْـضى عَلَـيْك،
إِنَّـهُ لا يَـذِلُّ مَنْ والَـيْت، وَ لا يَعِـزُّ مَن عـادَيْت،
تَبـارَكْـتَ رَبَّـنا و تَعـالَـيْت
...
En phonétique :

« Allahouma ihdinî fî man hadayta,
wa 'âfinî fî man 'âfayta
wa tawallanî fî man ta wallayta,
wa bârik lî fî mâ a'tayta,
wa qinî sharra mâ qadayta,
fa innaka taqdî wa lâ yuqdâ 'alayka,
innahou lâ yadhillou ma wâlayta
wa lâ ya'izzou man 'âdayta,
tabârakta rabbanâ wa ta'âlayta,
la mandjâ mink illâ ilayka ».

La traduction :

O Allah ! Guide-moi parmi ceux que Tu as guidé,
préserve-moi parmi ceux que Tu as préservé,
prend-moi comme allié parmi ceux que Tu as pris comme allié,
bénis ce que Tu m'as accordé
et protège-moi du mal que Tu as décrété,
car certes Tu décides et nul ne décide pour Toi.
Certes,ne seras pas humilié celui que Tu as pris comme protégé
et ne sera pas honoré celui que Tu as pris comme ennemi,
béni et exalté sois-Tu.
Point de refuge contre Toi
(contre ton châtiment) que vers Toi.

Rapporte par Abu Daawud, An-Nassaai' et d'autres avec une chaine de rapporteurs authentique.

source : Du3a al Qunut

Partager cet article
Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 23:25
Voici l'historique de cette découverte que j'ai trouvé sur le net:

A 8 kilomètres des plages de Gaza, trop loin pour le voir à l'œil nu mais en plein dans les eaux palestiniennes, gît une fortune inexploitée en gaz off-shore.

source : Oil & Gas Journal aljazeera.net

Les donateurs internationaux vont – encore – se réunir le mois prochain pour promettre de l'argent aux Palestiniens.

Cette fois, c'est la France qui accueille le cirque de la mendicité et nous entendrons une fois de plus le même chœur qui, depuis des années, nous raconte que l'aide aidera à résoudre les griefs palestiniens. Tony Blair, dans son boulot d'envoyé spécial auprès des Palestiniens, apparaîtra le plus pressant et parlera publiquement de l'importance du soutien financier accordé par le monde.Mais au lieu de pointer dans leurs élégants hôtels parisiens, les donateurs feraient mieux d'aller à Gaza pour aider à la libération d'un atout économique palestinien tellement important qu'il permettrait d'en finir avec le besoin de saigner la communauté internationale de millions d'aide chaque année.

A 8 kilomètres des plages de Gaza, trop loin pour le voir à l'œil nu mais en plein dans les eaux palestiniennes, gît une fortune inexploitée en gaz off-shore. Des navires de prospection ont fait descendre deux sondes il y a sept ans et ce qu'elles ont trouvé a fait fondre les cadres des multinationales pétrolières. Les experts ont estimé à 2 milliards de livres de gaz naturel la réserve d'un seul champ. Et le potentiel dans d'autres champs est énorme. Une découverte similaire dans le Golfe Persique aurait été exploitée promptement et, en quelques années, des millions de livres de taxes auraient commencé à se déverser dans les coffres du gouvernement local.
Mais Gaza n'est pas dans le Golfe et l'exploitation de son champ maritime reste piégée dans les filets de l'hostilité mutuelle entre Palestiniens et Israéliens.

Le contrôle d'Israël sur l'Etat palestinien résiduel est si complet que, depuis des années, l'Etat juif a bloqué l'exploitation du champ. A ce moment là, le projet était de vendre le gaz de Gaza à l'Egypte, mais c'était pendant le deuxième Intifada, lorsque le Premier Ministre Ariel Sharon a dit qu'il ne permettrait en aucune façon qu'un projet qui rapporte de l'argent à Yasser Arafat ne se développe. Les choses ont un peu bougé : Arafat est mort, Sharon est dans le coma à la suite d'une attaque, et un cessez-le-feu, si l'on peut dire, a mis fin à l'Intifada. Ironiquement, les intellos du gouvernement israélien, ceux qui sont responsables de tracer l'avenir, ont aussi changé de ton.

Au lieu qu'à l'avenir ce soit l'Egypte qui achète le gaz de Gaza, Israël a commencé soudain à songer à devenir l'acheteur : le gisement de gaz indigène d'Israël – au nord du champ maritime de Gaza – pourrait se tarir en quelques années et la seule autre source à long terme serait le gazoduc de l'Egypte voisine. A première vue, cela apparaît comme une situation gagnant-gagnant. Les Palestiniens auraient un acheteur garanti pour leur gaz qui génèrerait 70 millions d'euros par an pendant 15 ans en revenus de taxes, et fournirait les bases d'une croissance économique durable.

Et les Israéliens auraient une source de gaz sûre et abordable pour garantir leur croissance économique. Cela monterait aussi nettement comment deux ennemis historiques pourraient en arriver à compter l'un sur l'autre pour leur prospérité économique. Une équipe de négociateurs, menée par Nigel Shaw pour British Gas, la compagnie qui a acheté les droits d'exploitation de Gaza Marine, s'est transportée dans un immeuble de bureaux d'une élégante station balnéaire israélienne et a entrepris d'établir les divers actes et garanties qui sont la norme dans l'industrie gazière et pétrolière internationale.

Mais en dépit des déclarations publiques d'Ehud Olmert, le Premier Ministre israélien, disant qu'il soutenait le projet, et même l'intervention de Gordon Brown, alors Chancelier de l'Echiquier, qui a considéré le marché comme la clef du développement de l'économie palestinienne, les négociations n'ont pas bougé. Les démarches faites par The Daily Telegraph auprès de parties prenantes clef au sein du gouvernement israélien – le Ministère de l'Infrastructure Nationale et le bureau du Premier Ministre – ont abouti à des déclarations similaires sur "des négociations en progrès" et "des déclarations finales imminentes", mais des initiés de l'industrie ont révélé qu'en réalité, aucun accord n'est en vue. Il y a eu quelques inquiétudes israéliennes que l'argent du gaz ne finisse dans les mains du Hamas mais elles ont été résolues l'année dernière, lorsqu'un fonds en fidéicommis a été ouvert, qui assure que l'argent international ira seulement au gouvernement palestinien nommé par Mahmoud Abbas, président de l'Autorité Nationale Palestinienne et chef du Fatah.

Si M. Blair était sérieusement investi de sa mission d'aider à développer une économie palestinienne durable, il pèserait de tout son poids pour que le projet de gaz de Gaza sorte de terre. Jusqu'à présent, il a visé un peu plus bas, ne parlant publiquement que de réaménagement d'une usine de retraitement des eaux usées à Gaza et esquivant soigneusement les tentatives de l'impliquer avec Gaza Marine.

A moins qu'il ne montre un petit peu plus de courage, on peut craindre que la conférence des donateurs du mois prochain ne soit pas la dernière.
Partager cet article
Repost0