Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 23:30

http://paristoparis.net/wp-content/uploads/2012/03/salat-positions.jpgIl s'agit pour l'homme, durant sa prière, de libérer son cœur pour Allah, de faire tous les efforts possibles pour que, à travers elle, il puisse aspirer vers Allah.

Il doit réserver son cœur pour l'accomplissement de cette prière, afin qu'elle ait lieu sous sa plus belle forme, de la façon la plus parfaite, aussi bien sur le plan extérieur qu'intérieur.

Car la prière présente deux aspects, extérieur et intérieur.

Son aspect extérieur est constitué par les actes qu'on voit et les paroles qu'on entend.

Son aspect intérieur, c'est le recueillement, avoir conscience qu'Allah nous surveille, libérer son cœur de toute pensée pour le Lui réserver.

Au cours de sa prière, l'homme doit aspirer de tout son être vers Allah, et que l'attention du cœur, dirigée vers Allah, ne se dirige pas vers autre que Lui.

Cet aspect intérieur, c'est l'âme de la prière.

L'aspect extérieur, c'est à dire les actes, lui font office de corps.

Dépourvu de son aspect intérieur, la prière n'est plus qu'un corps sans âme.

L'homme n'a-t-il pas honte de se présenter devant son Seigneur avec une telle prière !

Or, c'est pour cela que cette prière sera enroulée comme un vêtement en loques et jetée à la face de son auteur en lui disant : 

"Qu'Allah te néglige comme tu m'as négligée."


Par contre, la prière dont les aspects intérieurs et extérieurs sont parfaits, monte au ciel.

Elle dispose d'une lumière et d'arguments aussi éclatants que l'est la lumière du soleil.

Elle s'élevé jusqu'à ce qu'elle soit présentée a Allah qui l'agrée et l'accepte.

Cette prière dit alors : 

"Qu'Allah te préserve comme tu m'as préservée."

 

Lettre à tous les Musulmans, Ibn Qayyim, Edition Dar Al Muslim p.68
Shaykh Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires