Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 23:59

 

          http://a401.idata.over-blog.com/500x375/0/18/18/49/2010/cotillons-dance-ambiance--couleur.jpgEst-il permis de souhaîter une Bonne Année ou Joyeux Noel aux mécréants ?

La règle est qu'il faut avoir le meilleur comportement avec notre voisinage et être bon ambassadeur de l'islam et ses valeurs:
L'être humain est social par sa nature, le musulman doit s'intégrer convenablement mais sereinement à son milieu(vivre la modernité tout en respectant l'authenticité et les principes de base de la religion) .
Le musulman doit communiquer sa religion par l'excellence de son comportement. Ainsi, sa relation avec les non musulmans doit être en parfaite conformité avec le Coran et la tradition du Prophète :
Allah qu'Il soit exalté dit : « Dieu ne vous empêche pas, à l'égard de ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures, de faire part de bonté et de justice à leur égard(prendre soin d'eux et bien se comporter avec eux) »(Sourate 60 verset 8)
Dans la Sunna du Prophète plusieurs « hadîth » incitent le musulman à prendre soin de son comportement :
Le messager d'Allah dit : « J'ai été envoyé pour parfaire l'excellence du comportement », les paroles prophétiques à ce sujet sont nombreuses pour n'en citer que celle-ci :
Abu Dharr Jundub ibn Junâda et Abu 'abdar-Rahman Mu'ad ibn Jabal rapportent que l'Envoyé d'Allah a dit : « Où que tu soit crains Dieu, fais suivre une mauvaise action d'une bonne , elle l'effacera, et use d'un bon comportement envers les gens ! » les gens ici englobent l'humanité entière !

Voici une Fatwa tirée du livre à paraître sur le Fiqh des minorités en Europe du Nord:

*La participation à leurs fêtes
Quelques savants ont dit:
Si le musulman craint pour lui ou pour ses intérêts, il peut éventuellement les féliciter et montrer sa joie dans l'apparence mais son coeur doit désapprouver ce qu'ils font de mal ou d'interdits « par rapport à notre religion ».
D'autres comme Ibn Taymiyya sont encore plus sévéres.

Mais nous pensons que :le bon comportement surtout avec des proches et des voisins non musulmans consistent entre autre à les saluer à les visiter à les féliciter pour leurs fêtes sans pour autant approuver ou soutenir leur religion ou leurs rites...C'est le sens du verset et des Hadîths cités...
Enfin, en Islam, c'est toujours l'intention derrière l'acte qui compte pour Allah.

*Accepter leur cadeaux et leur donner des cadeaux :Cela fait partie du bon comportement et de la courtoisie que chaque musulman doit avoir avec autrui sans distinction de religion.
Dans le Sahih Albûkhâri, il a été rapporté que le Prophète acceptait les cadeaux et recomposait en retour celui qui lui avait donné les présents. Il a accepté le cadeau du roi de « Ilih » (en Syrie) qui était une mule blanche el lui avait donné en retour sa Burdaa(son manteau)(Rapporté par Albukhâri et Muslim ; 'omdate alqârî 13/127). Le Muqawqas (le roi des Qobt d'Egypte à l'époque) lui avait offert sa servante Maria...

*Visiter leur malade: Le Prophète Mouhammad (paix et salut sur lui) avait lui-même pour habitude de rendre visite aux malades, et ce, qu'il s'agisse d'une personne musulmane ou non musulmane. En témoignent le présent Hadith de Sa'd Ibn Abi Waqqâs (que Dieu l'agrée), mais aussi le récit authentique rapporté par l'Imâm Boukhâri dans lequel il est indiqué qu'il (sallallâhou alayhi wa sallam) se rendit auprès un jeune juif -qui avait l'habitude de lui rendre service- lorsque ce dernier tomba malade: En arrivant devant lui, il (sallallâhou alayhi wa sallam) s'approcha et l'invita à devenir musulman, ce qu'il fit après avoir eu l'approbation de son père (juif). Le jeune garçon mourut ainsi avec la foi musulmane.

Voir une Fatwa compléte et trés importante sur lien suivant:
http://www.crcm-ra.org/modules.php?name=News&file=article&sid=1092
Extrait:
...les paroles et les expressions habituelles utilisées pour adresser des félicitations à des non musulmans à l'occasion de ces évènements ne peuvent pas constituer pour le Musulman une forme de soutien à leur religion, ni même une satisfaction ou un consentement à leurs convictions. Elles doivent être simplement l'expression de paroles de courtoisie auxquelles nous sommes coutumiers.

...La permission de féliciter les non musulmans durant leurs fêtes est d'autant plus confirmée que - comme le précise la question- : le musulman peut-il adresser des messages de voeux aux non musulmans à l'occasion de leurs fêtes religieuses ?- ils le font avec les musulmans à l'occasion des fêtes musulmanes. Et comme il nous a été demandé de récompenser une bonne action par une bonne action, de rendre le salut d'une façon plus courtoise ou, au minimum, rendre le salut:
Dieu dit :
« Lorsqu'on vous adresse un salut, rendez-le de façon plus courtoise ou tout au moins rendez-le ! Dieu vous demandera compte de tout. » Coran 4/86

Le musulman ne peut pas être moins généreux que les autres. Sa moralité ou son éthique ne doit pas être moindre. Au contraire, elle doit être meilleures que les autres comme le souligne le hadith :
« Le croyant qui a parachevé sa foi est celui qui a un noble caractère »
Quel est le verdict de l'Islam concernant les divers fêtes (Fêtes des mères, etc...) anniversaire de naissance, anniversaire de mariage...?
 
C'est trés simple: en Islam on a deux fêtes: une fête de la fin du mois de Ramadan (Al-Fitr) et la fête du sacrifice (Al-ad-hâ).

Pour les autres évenements: anniversaire de mariage ou fête nationale ou autres :selon les savants : le statut par défaut dans le domaine des 'âdât est licéité (Ibâha) tant qu'il n'y a pas de texte clair qui l'interdit. Ensuite,il ne faut pas le faire dans le but de s'assimiler(ressembler)aux gens du Livre(et aux non-musulmans) et cela dépendra, enfin, du contenu de cette fête...

Pour la fête nationale: il faut savoir que l'Amour de la patrie fait partie de la foi (Hubbu al-awtân mina al-îmân)...Donc remercier Dieu en organisant une fête pour la libération de son pays par exemple est tout à fait autorisé (du moment que le contenu de la fête n'est pas blâmable).
Dieu dit dans le Coran: « De la grâce d'Allah et de Sa miséricorde qu'ils se réjouissent donc !»Sourate 10, verset 58.
Ce qu'il faut savoir aussi est que si vous voulez remercier Dieu pour un évenement heureux ou pour Ses bienfaits envers vous en organisant une fête, et si dans cette fête il y a les lectures du Coran ou les invocations ou la prière sur le Prophète (paix et salut sur lui) et la nourriture pour les gens: ce sera même méritoire...
Ou tout simplement, si dans cette fête, il n' y a pas de choses non conformes à notre Shari'a: ceci est autorisé (Mubâh).

Il est important de dire aussi que le Prophète (paix et salut sur lui) a toujours concilié les évènements religieux et les évènements historiques. Ainsi, il exhortait ses Compagnons à se rappeler et à commémorer chaque évènement significatif, même s'il s'était déroulé dans un passé lointain. Ce principe est déduit du hadith suivant: Lorsque le Prophète arriva à Médine, il vit les juifs jeûner le jour de 'Ashoura. Il se renseigna (sur leur raison) à ce sujet et il lui fut rapporté(révélé) que c'était en ce jour qu’Allah avait sauvé son Prophète Sayyidina Mûsâ(Moïse) et noyé ses ennemis. Il dit alors ces mots bien connus: «Nous avons plus droit à Moïse que vous.» Et le prophète encouragea les gens à jeûner ce jour et celui qui le précède.

Certains oulémas (comme Cheikh faysal al mawlawi, secrétaire du Conseil Européen pour la Fatwa et la Recherche) sont d'avis que la célébration des anniversaires étant une manifestation purement culturelle ou sociale, qui n'a donc aucun lien avec le domaine rituel, à partir du moment où elle ne contient aucun aspect répréhensible, elle est tout à fait autorisée: En effet, dans le domaine des 'âdât', c'est-à-dire de ce qui ne relève pas de l'adoration, la règle première est la permission(Ibâha) jusqu'à preuve du contraire. Et il n'existe pas de texte clair interdisant la célébration des anniversaires. Cependant, certains, parmi les savants qui partagent cet avis, mettent l'emphase sur le fait que les parents doivent profiter de ce genre d'occasion pour rappeler à leurs enfants le caractère éphémère de la vie et la nécessité de toujours agir pour que, chaque jour qui passe, on essaie de devenir toujours meilleur
Voir aussi : Le comportement du musulman vis à vis des non musulmans:
source: http://www.doctrine-malikite.fr/forum/Souhaiter-joyeux-Noel-ou-Bonne-Annee_m43203.html

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires