Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 20:03
2 septembre 2012
 Face à la montée de l’islamophobie, réalité incontestable, le Conseil de l’Europe édite un guide pour aider les pays à lutter contre ce fléau

 

Jean-François, Nicolas, Manuel et les autres vont avoir de la lecture. Le Conseil de l’Europe vient en effet de publier un guide visant à lutter contre l’islamophobie.

L’objectif du Conseil de l’Europe, en collaboration avec le Bureau des institutions démo­cratiques et des droits de l’homme (BIDDH) de l’OSCE et l’Unesco est « d’aider les pays à s’acquitter convenablement de leurs obligations en préparant conjointement, à l’intention des éducateurs, les présentes lignes directrices rela­tives à la lutte contre l’intolérance et les discriminations envers les musulmans ».

Ces grandes lignes « permettent d’identifier plus aisément les manifestations de l’intolérance et de la discrimination envers les musulmans dans les écoles, et suggèrent des façons de prévenir le phénomène ou d’y répondre ». Elles s’adressent en priorité à l’ensemble du monde de l’éducation, plus précisément aux « responsables de l’éducation dans la classe politique et l’administration, formateurs d’enseignants, enseignants, chefs d’établissement et principaux, per­sonnel des syndicats d’enseignants et des associations professionnelles, membres d’ONG ». Détail intéressant : le rapport relève que « les éducateurs devront être conscients de leur propre possible partialité, et que les politiques ou pratiques adoptées par certains établissements peuvent représenter une discrimination directe ou indirecte envers les musulmans ».

Considérant que ce guide n’est qu’un « point de départ », le Conseil de l’Europe invite les « autorités compétentes à prendre les mesures nécessaires pour lutter contre l’intolérance et la discrimination envers les musulmans par l’éduca­tion, conformément aux normes internationales relatives aux droits de l’homme ».

Vu de France, ce rapport semble complètement surréaliste. Le rapport demande que les établissements scolaires évitent de prendre des mesures discriminatoires à l’égard des musulmans. En France, on a interdit le hijab à l’école, qui ne se porte pas mieux depuis. Pire encore, on fiche les élèves qui portent des « jupes jugées trop ostentatoires ». Le hijab n’a jamais été un problème. Il n’a été que prétexte.

 

Islamophobie - des robes jugées trop ostentatoires

 

Outre l’habillement, le Conseil de l’Europe cite les menus à la cantine, autre sujet fétiche des Copé, Valls et compagnie quand il s’agit de taper sur les musulmans, que sur les musulmans. Le rapport va plus loin en évoquant l’accès à « l’apprentissage de sa propre religion » et les « dates des vacances ».

Les directions des écoles doivent veiller particulièrement à ce que les règles et les pratiques de l’établissement n’aient pas d’effets discriminatoires : habillement, accès à l’apprentissage de sa propre religion, menus à la cantine, dates des vacances. Il faut être particulièrement vigilant en ce qui concerne leurs répercussions sur les jeunes musulmanes. Certaines études font ressortir par exemple que les élèves portant le voile ont plus de chances d’être placées dans un groupe de niveau infé­rieur, ou d’être invitées à éviter les disciplines plus intellectuelles. Il peut aussi arriver que les jeunes musulmanes soient exclues d’emblée de certaines activités offertes par l’école – soit que l’on estime par avance qu’elles ne voudront pas y participer, soit faute d’arrangements spéciaux (comme les séances de natation en groupes séparés)13. Les règlements et pratiques des établissements doivent être conçus, en liaison avec les communautés et les parents, de façon à stopper et à prévenir la discrimination envers les élèves musulmans, dans le respect de la législation nationale relative aux pratiques religieuses à l’école.

Après ces principes généraux, le guide énumère toute une série de recommandations et de conseils à mettre en application.

 

 

La lecture du guide rappelle le retard de la France dans la lutte contre l’islamophobie. Une islamophobie d’Etat, systémique, poussée par des politiques qui, faute d’aimer les Français, ont alimenté la haine des musulmans. Car Dieu merci, la France réelle, comme dit une certaine extrême droite, est bien moins islamophobe que ceux qui la dirigent.

Pour télécharger le rapport du Conseil de l’Europe, pas encore dédicacée par Caroline Fourest, mange-barbu débarquée récemment du Monde, cliquez sur le lien suivant : Principes directeurs à l’attention des éducateurs pour combattre l’intolérance et la discrimination à l’encontre des musulmanshttp://www.coe.int/t/dg4/education/edc/Source/News/Principesdirecteurs_FR.pdf

Pensez par ailleurs à soutenir le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) qui œuvre sans relâche depuis 2003 : http://www.islamophobie.net.

Source: http://www.al-kanz.org/2012/09/02/rapport-conseil-europe/?utm_source=AloEasyMail&utm_medium=email&utm_campaign=88529-Islamophobie:leConseildelEuropediteunguidedducation&utm_content=http://www.al-kanz.org/2012/09/02/rapport-conseil-europe/

Partager cet article
Repost0

commentaires